Marchés

Steve Jobs, le PDG d'Apple, daube Adobe

|

« Démodé »… La sentence se veut sans appel. Pour Steve Jobs, le Pdg d’Apple, le programme Flash, proposé par Adobe est « démodé », et « bride les innovations apportées par Apple. » Autant de raisons expliquant son absence des appareils Apple. « Flash a été créé à l'ère des ordinateurs, pour les ordinateurs et les souris, explique Steve Jobs dans une longue lettre. A l'ère du portable, il faut des appareils consommant peu de batterie, des interfaces tactiles et des standards ouverts, et Flash est déficient dans tous ces domaines. » Problème : pour éventuellement démodé qu’il soit, Flash n’en demeure pas moins exigé pour visionner près de 75% de l’offre vidéos sur Internet, selon Adobe. Embêtant pour qui possède un iPhone, un iPod ou, bientôt en France, un iPad. Las, le patron d'Apple n’en démord pas. Il accuse aussi le système Flash d'entraîner des pannes à répétition, d'être gourmand en batterie et d'être mal adapté à la technologie des écrans tactiles. Et souligne que si 75% des vidéos du web sont en Flash, beaucoup d'entre elles sont également accessibles dans d'autres formats. La réaction du directeur général d'Adobe, Shantanu Narayen, n’a pas tardé. Dans un entretien au Wall Street Journal, il assure que les accusations portées par Steve Jobs ne sont qu’un « écran de fumée. » Selon lui, les pannes imputées à ses programmes sont plutôt liées au... système d'exploitation d'Apple.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message