Steve Jobs quitte Apple pour quelques mois

|

Cette fois il prend du recul. Amaigri depuis des mois, Steve Jobs avait tenté, la semaine dernière, de mettre fin aux rumeurs de possible rechute du cancer le concernant. Dans une lettre adressée à ses salariés, le créateur d'Apple annonçait qu'il était victime d'un dérèglement hormonal sans gravité. Ca doit sans doute être plus grave que ça puisque hier soir, dans une nouvelle lettre, Steve Jobs annonçait qu'il lâchait les rênes du groupe jusqu'en juin. Le mal dont il souffre, précise-t-il, serait "plus complexe" que ce qu'il pensait. Pendant cette période, Tim Cook, le directeur général adjoint d'Apple, prendra les fonctions de CEO intérimaire. Sur les marchés, la pilule passe difficilement. Malgré une suspension de cotation, l'action Apple plongeait de 9,9 % dans des transactions hors marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter