Marchés

Stratégie : Damoiseau veut doubler les ventes de son rhum guadeloupéen

|
Damoiseau
Damoiseau© DR

La rédaction vous conseille

Emmené par de grands groupes établis au Brésil, au Venezuela ou en Inde, le marché du rhum progresse de 6 à 8% par an. Ceux des Dom ne représentent que 1% du marché! Les rhums de Guadeloupe détiennent pourtant 8% de part de marché en France métropolitaine. « Hélas, des pays protègent leur marché, via des droits de douane élevés ou des contraintes réglementaires lourdes pour les importations », explique Hervé Damoiseau, président de Damoiseau Export. De plus, l'ouverture à la concurrence libre au sein de l'Union européenne, prévue en 2013, pourrait encore pénaliser les rhums des Dom. La filière souhaite donc valoriser et préserver ses méthodes de production, respectueuses des normes sociales et environnementales. Fort de ce constat, Damoiseau (8,5 M € de chiffre d'affaires) veut passer de 3 à 6 millions de bouteilles vendues chaque année, et équilibrer ses ventes pour réaliser 50% de son chiffre à l'échelle locale et 50% à l'international, France métropolitaine comprise (contre 75% et 25% actuellement). « La Guadeloupe est un petit marché, c'est pourquoi nous misons fortement sur la métropole », explique Nicolas Legendre, directeur général de Damoiseau Export. Cette année exceptionnelle sera mise en beauté par la création d'un rhum de dix ans d'âge. Ce petit nectar, vieilli dans de petits fûts de chêne, voit son goût décuplé par la présence d'arôme de bourbon, dont le bois s'est imprégné.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message