Stratégie : Reebok veut muscler ses ventes

|

Début novembre, Adidas, maison mère de Reebok, a annoncé de bons pronostics pour 2010, avec un chiffre d'affaires prévu à + 8% et un bénéfice net avoisinant 565 M€. Mieux, le groupe prévoit une croissance de ses ventes de 40 à 50 % d'ici à 2015, à 17 Mrds €. Des ambitions que l'on retrouve chez Reebok, qui, selon son président Becker Uli, cité dans le quotidien la Tribune, espère atteindre 3 Mrds € de chiffre d'affaires pour 2015.

Un objectif à portée de la marque, au vu de ses récentes performances, dopées par le lancement en septembre 2009 d'Easytone, une chaussure permettant de muscler les cuisses et les fesses. En France, 140 000 exemplaires ont été vendus (11 millions dans le monde) et 400 000 devraient être écoulés l'an prochain. Mais Reebok compte aussi sur sa chaussure ZigTech, un nouveau modèle avec une semelle en forme de vague et qui permet, à l'inverse de l'Easytone, de réduire de 20 % la sollicitation des muscles.

La marque entend aussi ouvrir des boutiques à sa marque dans les pays émergents : l'ouverture de 200 boutiques en Russie lui a ainsi permis d'y devenir challenger, alors que pour l'ensemble du monde, elle n'est qu'en quatrième position, ex aequo avec Asics, derrière Nike, Adidas et Puma.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2159

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations