STYLECO, le grossiste devenu discounter du textile

|

Concurrent de Gémo, de Défi Mode ou de Kiabi, Styleco vient d'assurer sa pérennité, grâce à la reprise de sa centrale d'achats par l'un de ses franchisés.

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Styleco plonge ses racines dans celles du groupe familial bordelais Labatut. Grossiste en vêtements, Jean Labatut initie et approvisionne le réseau de magasins traditionnels Sermo, dont le premier ouvre en 1959 et qui atteindra près de 500 points de vente. Dans les années 60, il fournit aussi les principales enseignes de la grande distribution naissante : Leclerc, Carrefour, Promodès...

- Premier magasin En 1982, cette centrale d'achats, devenue JL International, dirigée par Daniel Labatut, fils du fondateur, prend deux virages importants : le sourcing en Asie, et le discount, en créant son propre réseau à l'enseigne Styleco. Le premier magasin qui ouvre à Ruffec, en Charente, est tenu par la famille Vignaud (celle de l'actuel PDG). Styleco se développe en franchise, en s'appuyant sur des entrepreneurs locaux possédant plusieurs magasins. Parallèlement, un réseau de succursales est constitué par des reprises : Sermo, Look Textile, Vivamod... Jusqu'en 2010 avec Vêtimarché (11 magasins).

- Succession Peu à peu, en toute discrétion, Styleco devient le premier client de JL International, loin devant les distributeurs. En 2004, l'enseigne compte 115 magasins sur l'ensemble du territoire (et les Dom-Tom), excepté dans l'Est et à Paris. Pressée par la concurrence, l'entreprise choisit de sortir de son silence : publicité en télévision, rénovation du concept... Dans le même temps, Daniel Labatut, prépare sa succession, un LMBO (reprise par ses salariés) est décidé. En 2007, l'entreprise est cédée à quatre cadres.

- Danger Très vite, les résultats ne sont pas au rendez-vous et, la crise aidant, la catastrophe se profile. « Il n'y avait pas de communication entre les équipes de création et les magasins, explique Michel Vignaud, nouveau PDG de JL International. Les produits ne collaient pas au marché, les magasins ne commandaient plus que 10 % de leur assortiment à la centrale. » Styleco est en danger, et des concurrents proposent la reprise d'une partie du réseau. Mais en avril 2010, appuyée par les banques, une solution assurant la pérennité de l'entreprise est trouvée. Groupe Vêtements Vignaud (GVV), qui possède déjà 40 Styleco, reprend 50 % du capital de JL International. Le reste est réparti entre un cadre dirigeant et un groupe chinois.

- Révolution Une véritable révolution culturelle est engagée : renouvellement de l'équipe de création, du management, du concept magasin, du logo, de l'informatique, du contrat de franchise, lancement de marques propres, ouvertures (10 magasins par an)... Michel Vignaud se donne « dix-huit mois pour sortir des enfers, trois ans pour revenir à l'équilibre, cinq ans pour renouer avec les bénéfices ».

 

STYLECO en dates

1959 Ouverture du premier Sermo

1982 Ouverture du premier Styleco, sourcing en Asie

2004 115 magasins, première publicité télé, nouveau concept

2007 Reprise de l'entreprise par les cadres

2010 Reprise de la centrale d'achats par le groupe GVV

En chiffres

170 magasins (55 succursales, 115 franchisés)

800 m2 de surface moyenne

132 M € de chiffre d'affaires réseau en 2009

13 millions de pièces vendues

32 € de panier moyen

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message