Marchés

Substances toxiques : Greenpeace épingle 20 marques de textile dont Zara

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les vetements d'un grand nombre d'enseignes de "fast fashion" seraient contaminés par des substances chimiques nocives selon Greenpeace, qui part en campagne pour changer ces pratiques.

Greenpeace s’est penché « sur les substances toxiques qu’utilisent les grandes marques de la fast fashion pour fabriquer leurs vêtements », et le résultat n’est pas tendre pour Zara et consorts à en croire le rapport publié dans le cadre de la campagne Detox. Sur 141 articles achetés dans 29 pays, la présence de NPE (éthoxylates de nonylphénol) a été détectée dans 89 articles (63 % des articles analysés), à de niveaux compris entre 1 ppm et 45 000 ppm (parties par million). « Des concentrations élevées de phtalates toxiques ont été détectées dans quatre articles, et des amines cancérogènes résultant de l’utilisation de certains colorants azoïques5 dans deux articles (…) La présence de nombreuses autres substances chimiques potentiellement dangereuses a également été décelée dans un certain nombre de vêtements analysés) souligne Greepeace. L’organisation pointe notamment Zara du doigt, et appelle a mener campagne pour amener le fabricant à abandonner certaines substances chimiques.  « Fashionista ou pas, nous sommes tous concernés ! Ces substances utilisées par les centaines de fournisseurs de Zara pour fabriquer des millions de vêtements contaminent durablement l'environnement.C'est tout simplement inacceptable ! ZARA doit décontaminer ses vêtements ! » milite Greepeace.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA