Sun met le 3 en 1 en capsule

|

Innovation mondiale pour Unilever qui associe la technologie multifonctions à une formule liquide en dose unitaire. Une première qui valorise l'offre.

Un gel ultraconcentré qui offre une haute capacité de rinçage et combine, sous la forme de perles de brillance, des agents de blanchiment chlorés à un cocktail d'enzymes qui se libèrent tour à tour lors du nettoyage, le tout encapsulé sous un film hydrosoluble. Sun Gel Capsules 3 en 1 reprend ainsi l'apparence et la praticité des doses liquides Skip.

Trois années de recherche menée par les équipes américaines et hollandaises du groupe ont été nécessaires pour aboutir à cette « véritable révolution technologique » (sic). « La grande difficulté a été d'adapter le principe du lavage 3 en 1 à une formule gel », commente Magali Giupponi, chef de marque Sun chez Lever Fabergé France (LFF).

Pour Sun, numéro un français des produits lave-vaisselle (52,2 % du chiffre d'affaires total), cette dose liquide aussi performante qu'une tablette en termes d'efficacité, de brillance et de promesse anticorrosion facilite la manipulation. Ces capsules souples se logent dans tous les types de compartiments. Autres bénéfices avancés par rapport aux 3 en 1 solides : une entrée en action dès le lancement du programme et l'absence de résidu sur la vaisselle. Bref, on toucherait presque à la perfection. Mais cette perfection a un coût : de l'ordre de 0,27 E la capsule en prix public, soit 15 % de plus que les actuelles doses 3 en 1. L'effet de valorisation est évident mais il sera atténué en linéaire par le choix d'un pack de 26 unités, contre 32 pour les tablettes pour une valeur faciale commune, ou presque, aux deux doses.

Distancer les MDD

De quoi éviter l'écueil d'un prix élevé comme ce fut le cas sur les doses liquides pour le linge. Sun Gel Capsules 3 en 1, dont le lancement sera fortement soutenu en communication - on peut évaluer à plus de 10 M E les dépenses médias - , a une dimension stratégique claire. Développer le chiffre d'affaires, contribuer à élargir l'espace en linéaire mais aussi reprendre significativement ses distances, techniquement parlant, avec des MDD qui avancent à marche forcée sur le segment de la dose 3 en 1.

Compte tenu des référencements acquis d'emblée (Carrefour, Géant Casino, Leclerc, Système U, Monoprix, Intermarché, etc.), Lever-Fabergé vise à terme une prise de part valeur de 15 % pour ces nouvelles doses liquides sur un marché français du lave-vaisselle où plus de 50 % des foyers restent à conquérir. Selon Stéphane Ludwiller, chef de marché lavage chez Miele: « Les innovations apportées tant au niveau du matériel que du produit lessiviel lèveront peu à peu les freins quant à l'équipement des ménages. C'est en cela aussi que ce lancement est intéressant... » Pour tout le monde, par conséquent.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1838

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous