Marchés

Super Bowl: Comment les marques s’arrachent l’attention des consommateurs

|

VIDÉODIAPORAMA Deux semaines avant la finale du championnat de football américain, les marques de grande conso rivalisent d’imagination pour marquer l’audience le soir du Super Bowl. Un enjeu de taille pour des spots dont les 30 secondes de diffusion sont vendues 4 millions de dollars. Pour les 10 meilleurs d’entre-eux, la garantie d’un partage en masse sur les réseaux sociaux !

Le nom des deux finalistes sera connu ce soir. Mais que ce soient Les 49ers de San Francisco, les Seahawks de Seattle, les Patriots de New England ou les Broncos de Denver, les grands gagnants du Super Bowl seront bien les marques de grande conso présentes avec leurs spots publicitaires. Plus de 200 millions d’américains seront réunis ce soir-là devant leur poste et chaque industriel affute une stratégie qui passe désormais impérativement par les réseaux sociaux. L’année passée, les 10 publicités les plus partagées sur Facebook, Twitter et autres ont généré 10,2 millions de partages, contre 5,4 millions l’année précédente. Et 60% des spots les plus partagés avaient opté pour une diffusion en amont du Super Bowl.

Doritos l’a compris avec ses 4 finalistes amateurs qui tentent de gagner 1 million de dollars grâce aux votes des internautes. Sa présence est permanente et les reprises dans les réseaux sociaux s’accumulent.

La plupart des marques préfèrent pourtant ne pas tout dévoiler. Elles adoptent la stratégie du teasing comme la bande-annonce d’un blockbuster annoncé. C’est le cas de Nestlé qui profite du premier lancement en cinq ans avec sa marque Butterfinger Peanut Butter Cups qui veut reconquérir des parts de marché face à Reese’s Peanut Butter Cups.

Tout comme Axe qui va présenter sa nouvelle gamme Axe Peace à travers une mise en scène épique digne des grandes productions hollywoodiennes et dont voici les premières images:

Ou Apple qui dévoile les coulisses du tournage du spot consacré à l’iPad Air:

Ainsi que Pepsi, qui sponsorise le show de la mi-temps animé par le chanteur Bruno Mars et le groupe Red Hod Chilly Peper:

Budweiser, la marque de bière leader aux Etats-Unis choisit quant à elle de simplement dévoiler le dispositif de ses 3 minutes et 30 secondes d’antenne (valorisées autour de 25 millions de dollars) plutôt que de montrer des images. Elle y présentera le nouveau packaging de Bud Light et mettra en scène des célébrités iconiques pour la marque comme Jay-Z, dont la femme Beyoncé avait assuré le show à la mi-temps l’an passé, Will Ferrell et Stevie Wonder.

Un choix similaire pour Wonderful Pistachios qui avait créé l’événement en choisissant le chanteur Psy l’année dernière. Cette année, c’est l’acteur Stephen Colbert, moins connu mondialement, mais plus en affinité avec le public américain, qui représentera la marque. Ou Sodastream qui profitera de la récente signature de Scarlett Johansson comme égérie pour mettre en scène son principe de fabrication de boisson gazéifiée à la maison dont le spot avait été censuré l’année dernière par CBS. La chaine diffusant le Super Bowl n’avait pas voulu choquer Pepsi et Coca-Cola, deux annonceurs de poids, qui étaient malmenés dans une mise en scène mémorable. Tout comme H&M, qui met en avant David Beckham sans rien dévoiler avant le 2 février prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message