Suppressions de postes à Cofinoga, les salariés se mobilisent

|

Entre 1 000 et 1 500 salariés de LaSer Cofinoga ont manifesté mardi à Mérignac (Gironde) pour réclamer de "véritables" négociations sur le plan qui prévoit 433 suppressions de postes, dont 397 sur le site girondin. La direction de LaSer Cofinoga, détenu à parts égales par BNP Paribas et Les Galeries Lafayette, avait annoncé fin janvier la suppression de postes à Mérignac, mais également 44 à Paris. La direction avait alors expliqué que sa décision était la conséquence d'"une situation de crise économique sans précédent" et d'"évolutions législatives" défavorables au crédit à la consommation. Le groupe a enregistré en 2011 une lourde perte de 174 millions d'euros et 2012 ne s'annonce pas plus favorable. Cependant, il table sur un retour à la rentabilité à l'horizon 2015, suite à la mise en place de sa nouvelle organisation.

"Nous voulons de véritables négociations, nous en avons assez que la direction ne réponde pas à nos revendications", a déclaré à Lionel Azougalhi, délégué CFDT. "Nous refusons les licenciements contraints, nous demandons à nos actionnaires des reclassements acceptables, de bonnes conditions de départ et nous réclamons un projet de réindustrialisation du site de Mérignac", a-t-il ajouté. Une assemblée générale tenue hier après-midi a décidé une reprise du travail aujourd’hui sur le site de Mérignac après deux jours de grève. Une nouvelle assemblée des salariés devrait se tenir cet après-midi afin de décider d'autres formes d'action. "La mobilisation d’hier a été un gros succès et on a annoncé à la direction que cela se reproduirait autant de fois que nécessaire", a-t-il poursuivi. A Paris, devant le siège social, une centaine de salariés ont également manifesté à la mi-journée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter