Sur leur site, les enseignes misent peu sur la réouverture le 28 novembre

|

A moins d'un jour de la réouverture tant attendue, de nombreuses enseignes communiquent peu sur la reprise de leur activité en magasin. Les opérations promotionnelles et la vente par commande ou click&collect sont davantage mises en avant. 

Les sites internet de plusieurs enseignes, comme H&M ici, n'informent pas encore les clients qu'ils pourront de nouveau se rendre en magasin le 28 novembre.
Les sites internet de plusieurs enseignes, comme H&M ici, n'informent pas encore les clients qu'ils pourront de nouveau se rendre en magasin le 28 novembre.

C’était le week-end de tous les espoirs pour les commerces dits “non-essentiels”, contraints à la fermeture depuis le 30 octobre. Ce samedi 28 novembre au matin, ils pourront de nouveau lever le rideau, après avoir reçu le feu vert d’Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée mardi. 

Pourtant, à la veille de cette réouverture tant attendue, force est de constater que dans l’ensemble les enseignes n’ont pas particulièrement tenu à communiquer sur la reprise de leur activité en boutique. Comme si elles craignaient que les clients ne soient pas au rendez-vous, bon nombre d’entre elles continuent de souligner les solutions de vente en ligne, de drive ou de click & collect. Ou de mettre en avant des opérations promotionnelles s’apparentant beaucoup au Black Friday du 27 novembre, dont le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a exigé le report d’une semaine.

S'agissant de l’habillement, Printemps, les Galeries Lafayette, Zara, André ou encore Jules ne précisent ainsi pas à leurs clients qu’ils ne seront plus contraints de commander en ligne à partir de samedi. H&M s’en tient même au message affiché depuis le début de ce nouveau confinement : “Nos magasins sont temporairement fermés. On se retrouve très vite !”.

Les grandes surfaces, autorisées à retirer leurs bâches et rubans de signalisation des rayons textile, culture, jouets ou encore décoration, ne communiquent pas non plus sur ce changement pour la plupart. Aucune trace de la nouvelle sur les sites de Carrefour, Auchan, Leclerc, Casino, Système U ou Intermarché. Action se réjouit dans une fenêtre de pouvoir “vous accueillir à nouveau dans nos magasins avec notre assortiment complet”, mais cette dernière renvoie l’internaute vers un message selon lequel les “magasins ne sont temporairement ouverts que pour les produits essentiels”

Le protocole sanitaire détaillé pour rassurer les clients

De nombreuses enseignes insistent tout de même sur leur réouverture imminente, parfois au moyen de larges fenêtres faisant irruption sur l’écran des internautes, à l’image de Gémo, But, du centre commercial L’Usine Mode & Maison de Vélizy ou de Cultura, qui souligne que ses portes s’ouvriront dès 8h pour l’occasion : 

Plusieurs  commerces tiennent par ailleurs à rassurer en détaillant le protocole sanitaire strict appliqué en magasin, bien souvent depuis la fin du premier confinement : gel hydroalcoolique, distanciation, port du masque, sens de circulation... Les nouvelles règles présentées jeudi par le gouvernement, parmi lesquelles la jauge de 8 m² par client (mobilier inclus) contrôlée par un système de comptage ou encore l’aération sont pour l’instant rarement détaillées sur les sites des enseignes :

Dans cette même optique de sécurité, King Jouet invite sur son site ses clients à prendre rendez-vous via l’application Troov pour être prioritaire en cas de forte affluence. Comme l’exécutif le leur avait demandé, certaines enseignes suggèrent de télécharger l’application StopCovid avant de se rendre en magasin, à l’image d’Etam et de sa marque jeune Undiz. 

 

De fortes promotions sur les commandes en ligne

Les distributeurs restent encore nombreux à mettre en avant leurs solutions de commande, de drive ou de clic & collect plutôt que l’achat en magasin. Sans évoquer la réouverture de ses boutiques, un large bandeau sur le site de Kiabi invite par exemple les internautes à recourir au click & collect. De même, alors que les acteurs du jouet ont pesé de tout leur poids pour obtenir la réouverture le dernier week-end de novembre, on ne retrouve pas cette information sur le site de Joué Club ni sur celui de la Grande Récré, qui communiquent uniquement sur la vente en ligne :

Il faut dire que les promotions mises en avant sur certains sites commerçants laissent parfois peu de place à des annonces sur la réouverture ce samedi. Célio ou Levi's ne l’évoquent par exemple pas, mais affichent des réductions considérables sur les commandes en ligne. Des rabais semblables à ceux à ceux proposés en temps normal lors du Black Friday, en théorie reporté cette année au 4 décembre à la demande de Bruno Le Maire. 

Cet article a été publié le vendredi 27/11/2020 à 14:19. Des modifications ont depuis pu être apportées sur les sites des enseignes citées.

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter