Surcouf Daumesnil étrenne son nouveau concept

Toute rougeoyante et fumante, une métérorite de quatre mètres de diamètre est apparue ce matin devant la vitrine de Surcouf, au 139 avenue Daumesnil à Paris. L’enseigne de high-tech entend ainsi célébrer la rénovation de son magasin porte-drapeau, quelques mois après sont rachat par Hugues Mulliez, le fondateur de la chaîne nordiste de produits informatiques Youg’s. Une régénération de fond en comble orchestrée par l’agence d’architecture Design Day moyennant un budget de 2,5 millions d’euros. Traversé de part et d’autre par une large allée inspirée des tunnels du métro, ce « plus grand magasin high tech d’Europe » (6 000 m² sur trois niveaux), multiplie les possibilités d'essayer les produits, notamment au seins d'espaces dédiés à la téléphonie mobile, au jeu vidéo, à la télévision et au home cinema, au son. Les circulations sont devenues fluides et l’offre beaucoup plus lisible malgré une forte augmentation du nombre de références, passé de 16 000 à 23 000, plus de 25 000 à la fin de l’année. Quant aux prix, l’enseigne affirme les avoir alignés sur ceux pratiqués par les grands sites e-commerce de high tech et sur son propre site marchand. Au premier trimestre 2010, la refonte du magasin s’achèvera par le lifting de la partie « services » (SAV, Village des Techniciens, vente aux professionnels…), au troisième niveau, qui se traduira par une petite extension complémentaire portant la surface de vente à 7 000 m². Surcouf Daumesnil a réalisé 115 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008 et espère le doubler à terme.


 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message