Sylvia Pinel promet aux commerçants l’application du programme Hollande

|
Sylvia Pinel

La rédaction vous conseille

La nouvelle ministre de l’Artisanat, du commerce et du tourisme a réaffirmé devant les très nombreux présidents de fédérations adhérentes du Conseil du commerce de France «mettre en application les engagements de campagne du président de la République » vis-à-vis du commerce. Sylvia Pinel tenait son discours à l’issue de l’Assemblée générale du Conseil du commerce de France, à l’invitation de Gérard Atlan, président, qui l’a complimentée pour sa nomination : « réélue à l’Assemblée nationale, et confirmée ministre de plein exercice, nous vous adressons tous nos plus vives félicitations pour ce printemps réussi ».

La feuille de route tracée par le président François Hollande

Puis, le président a habilement rappelé que François Hollande, « alors candidat, avait accepté de nous rencontrer et de commenter notre pacte pour le commerce via une vidéo », qu’il s’est immédiatement proposé de projeter comme pour rappeler les promesses du candidat : simplification de la fiscalité, pas de réforme de l’urbanisme commercial, etc. « En nous montrant cette video, vous vous attendez peut-être à ce que  je vous dise que nous n’allons pas faire ceci ou cela. Ce n’est pas  mon intention. Les engagements de campagne du président de la République sont notre feuille de route. La tâche qui nous a été confiée est de les mettre en application », a assuré la ministre. Pour preuve, elle a ajouté que « après avoir été nommée ministre déléguée, j’ai été nommée ministre de plein exercice. C’est un signal fort que souhaitent vous adresser le président de la République et le Premier ministre. Le commerce, avec ses 11 points de PIB, est un facteur essentiel de la structuration des territoires urbains et de la revitalisation des espaces ruraux ».  Parmi les premières mesures que devrait prendre le gouvernement, un allégement des impôts sur les PME et les TPE, « une proposition du parti Radical de Gauche, dont elle est issue,  le « maintien de la défiscalisation des heures supplémentaires pour les entreprises de moins de 20 salariés » ainsi qu’ une réflexion sur les soldes flottants, qui pourraient être supprimés. 

La ministre inaugure les soldes

Sylvia Pinel est aussi ministre du Tourisme et n’a pas manqué d’évoquer un « nécessaire rapprochement entre commerce et tourisme », rappelant que Londres, Madrid et Berlin nous font concurrence dans ce domaine. C'est peut-être la première fois qu’un ministre en exercice depuis la nouvelle mandature utilise le terme de concurrence, qui semblait être banni du vocabulaire. Ce matin, Sylvia Pinel inaugurait les soldes des Galeries Lafayette à Paris, une habitude ancrée par Christine Lagarde, ancienne ministre de l'Economie, qui avait appris sa nomination au FMI lors d'une visite de presse dans un Monoprix de l'avenue des Ternes. Et Sylvia Pinel a déjà visité un supermarché Casino du Tarn et Garonne, la semaine dernière. Elle prend possession du terrain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres