Marchés

Système U assigné devant le tribunal de commerce pour sa publicité contre l’huile de palme

|

Est-ce l’huile de palme qui est en cause ou la manière dont elle est extraite ? Vaste débat qui resurgit par la grâce d’une plainte déposée fin juin 2012 par l’Association ivoirienne des producteurs de palmier à huile (AIPH) contre Système U, devant le tribunal de commerce de Paris, selon des informations publiées sur le site de Jeune Afrique.

Les oléiculteurs ivoiriens, regroupés au sein de l’AIPH, reprochent à Système U la tonalité de la campagne publicitaire vantant l’arrêt, par les magasins U, de l’utilisation d’huile de palme dans ses recettes de produits : il y est par exemple dit, en voix off, que « la culture intensive d’huile de palme détruit les forêts tropicales, augmente les gaz à effet de serre et menace les espèces protégées. »

On notera toutefois que U prend bien soin, dans ce spot, d’évoquer la culture « intensive » et non la seule culture tout court : la nuance est de taille, mais apparemment pas suffisante pour l’AIPH, qui parle d'une « campagne (…) diffusée à des fins uniquement mercantiles et sans conviction écologique aucune, ni analyse scientifique sérieuse ».

Toujours selon Jeune Afrique, le tribunal de commerce de Paris devrait réunir les deux parties en audience le 10 septembre 2012.

Vidéo de la publicité Système U

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message