Marchés

Système U défend des prix "stables" pour 2013

|

Comme chaque année, l’Ania s’était insurgée suite à la fin des négociations commerciales en pointant les distributeurs comme seuls responsables de "l’étranglement" des industriels. Système U propose une vision plus mesurée quelques jours avant le bilan définitif.

Système U prix

Côté industriels, les mots ont été plus durs cette année pour dépeindre la fin des négociations commerciales. Jean-René Buisson attaquait ce matin les distributeurs sans distinctions pour justifier la colère de ses adhérents qui n’auraient pas réussi à passer de hausses malgré l’envolée de certaines matières premières.

Différences entre multinationales et PME

D’emblée, le porte-parole de Système U a rappelé les fondamentaux : "Savoir faire la différence entre d'un côté des groupes multinationaux comme Nestlé ou Coca-Cola et de l'autre des PME qui ont forcément des marchés plus restreints." Il confirme ensuite ce que l’enseigne avait laissé entendre la semaine dernière, en ouvrant la porte à certaines hausses : "Nous, on essaie de comprendre ce qui motive ces hausses qu'on nous réclame. Parfois les motifs sont réels, parfois moins."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter