Système U dessine son avenir après une convention décisive

|

Les associés de Système U ont voté à 97% pour le projet présenté par la direction. Il a pour but de consoliderle groupement d’indépendants, en approfondissantson partenariat avec Auchan tout en sécurisantles liens entre l’enseigne et ses associés.

La convention organisée par Système U, le 24 mars, était attendue, avec plus de 1 100 associés de la coopérative rassemblés à la Mutualité, à Paris, pour écouter la direction de l’enseigne donner des détails sur son avenir. Engagé dans un rapprochement avec Auchan, et confronté à une succession de départs de magasins chez la concurrence ces derniers mois, Système U avait des choses à dire, et des propositions à faire.

L’épreuve a été remportée haut la main, si l’on en croit les résultats du vote, avec un projet finalement plébiscité à 97,2% par les associés présents, qui permet d’avancer groupés autour de quatre grands axes que sont l’alliance avec Auchan, la réforme du groupement, les liens entre associés et la gouvernance. Autant le dire tout de suite, c’est la collaboration avec Auchan qui a pris le dessus, car le sujet est chaud. Système U va mettre en commun bien plus que ses achats avec le groupe nordiste, la collaboration devant s’étendre à des échanges d’enseignes, et à un approfondissement du travail en commun sur l’informatique, la logistique ou encore les promotions. Un secret de polichinelle, qui doit cependant encore être notifié à l’Autorité de la concurrence. Mais les grandes lignes ont été présentées aux associés, avec, sans trahir de secret, les supermarchés Simply Market appelés à être transformés en Super U. Les hypermarchés U devront, eux, passer sous enseigne Auchan, ce qui pose encore quelques interrogations, car les typologies de magasins ne sont pas identiques. Mais, en interne, on reconnaît que la formalisation concernant les échanges d’enseignes est déjà très avancée, la décision quant au basculement des Hyper U restant « un choix individuel ».

Un contrat de fidélité en préparation

En clair, chacun des distributeurs apporte son savoir-faire sur un format de magasin, en espérant que la somme des individualités et le partage créeront un collectif plus fort. Vianney Mulliez, patron d’Auchan, a même fait une apparition sur scène « pour venir délivrer un message d’ambition », selon Serge Papin. « Car nous partageons la même vision, le même rapport de forces », a souligné à LSA le patron de U, insistant sur le besoin de pérenniser et sécuriser un groupement qui a fait face à de nombreuses défections d’associés, attirés par les sirènes de la concurrence. 

En cinq ans, une quarantaine de magasins ont quitté les rangs, soit un manque à gagner de un milliard d’euros. Et ce malgré le fait « que U est parmi les plus rentables des commerçants indépendants », assure son président. Pour contrecarrer ces départs, un contrat de fidélité associé-enseigne va bientôt être mis en place. Mais c’est surtout en mettant en avant un projet ambitieux que Système U entend retenir et convaincre ses adhérents. « L’alliance avec Auchan est une évolution majeure. Il fallait le partager de vive voix avec nos collègues. C’est un socle fondateur, mais ce n’est que le début du travail », a commenté Dominique Schelcher, patron de Système U Est. Maintenant que les associés ont été informés des grandes lignes du projet U, de nombreux détails restent à fixer, ce sera l’une des tâches des assemblées générales régionales.

Le projet présenté pour 2015-2020

  • L’alliance avec Auchan, avec la mise en commun des achats, et bientôtde la logistiqueet de l’informatique,avec des échanges d’enseignes à venir.
  • La réformedu groupement Uet le renforcementdes liens avecles associés, viala création d’un contrat de fidélité.
  • La gouvernance, avec la montée en puissance des jeunes générations.

3 questions à Serge Papin, PDG de système U

LSA - L’actualité est chargée autour de Système U. Qu’est-ce qui a été au centre dela convention du 24 mars ?

Serge Papin - L’ordre du jour, c’était l’avenir et la pérennité de Système U. Nous avons organisé une convention, car nous devions partager beaucoup de choses entre nous. Quasi-tout le réseau était là, avec plus de 1 100 associés présents. Nous avons donné le coup d’envoi sur les perspectives d’avenir de la coopérative qui passent par quatre piliers : l’alliance avec Auchan, la réforme du groupement, les liens entre nous, et la gouvernance avec l’arrivée des jeunes générations.

LSA - Justement, comment évolue-t-elle l’alliance avec Auchan ?

S. P. - Je reste très prudent, car la Haute Autorité est en cours de saisine. C’est une question de jours. Sur le transfert des supermarchés Simply Market vers Super U, dans la philosophie, cela ne devrait pas poser de problème. Auchan veut que Système U grandisse, et inversement. Car nous sommes ­complémentaires. Sur les hypers, nous aurons une réponse sur l’ensemble des magasins. Les choses démarrent. Pour les enseignes de proximité comme A2pas et U Express, nous additionnerons nos forces. Concernant la phase une qui consistait en une alliance aux achats, nous sommes dans les objectifs prévus. La phase deux, c’est-à-dire l’élargissement du partenariat, va concerner la logistique, le marketing...

LSA - Et comment assurerla pérennité de U, attaqué par la concurrence ?

S. P. - Nous allons mettre en place non pas un contrat d’affiliation, mais un contrat de fidélité, qui est en cours de définition. Une durée de neuf ans nous semble raisonnable, mais il faudra passer par les assemblées générales régionales pour en discuter. Ce dispositif de fidélité du magasin U par rapport à la coopérative n’existait pas auparavant. Mais, aujourd’hui, pour jouer le match, il faut que l’on garde tous les joueurs, il faut que nous nous dotions d’un contrat comme il en existe dans toutes autres enseignes d’indépendants. Avec l’alliance Metro, Auchan, Schiever et Système U, nous serons le premier acheteur européen. Et je raisonne pour les dix ans à venir. Mon rôle, c’est aussi de faire monter la nouvelle génération de quadras et de quinquas chez Système U. ???

Propos recueillis par Morgan Leclerc et Jérôme Parigi

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2360

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous