Système U et Carrefour stoppent l’impression systématique des tickets de caisse

|

En prévision des évolutions règlementaires à venir, et face à la demande des consommateurs qui ne souhaitent pas forcément récupérer un ticket de caisse papier, les enseignes commencent à renoncer à les imprimer systématiquement.

Les actions se multiplient visant à réduire l'utilisation de papier. Comme avec l'arrêt de l'impression systématique des tickets de caisse en magasin.
Les actions se multiplient visant à réduire l'utilisation de papier. Comme avec l'arrêt de l'impression systématique des tickets de caisse en magasin.© stokkete

La réduction de l’empreinte environnementale motive les distributeurs. A quelques jours d’intervalle, Carrefour et Système U ont ainsi annoncé leur volonté de réduire le volume de tickets de caisse papier émis -et la mise en place d’actions-. Carrefour a ainsi indiqué déployer le ticket dématérialisé dans ses magasins. "Pour nous aider à en finir avec ce gaspillage, il suffira de préciser à votre hôtesse ou hôte de caisse que vous ne souhaitez pas votre ticket imprimé. Il restera disponible sur votre compte carrefour.fr, dans la rubrique mes tickets de caisse" précise le distributeur sur Linkedin. Chez Système U, les 1200 magasins Hyper U, Super U et U Express demanderont à leur client, d’ici le 6 mai, "s’ils souhaitent ou non que leur ticket de caisse et leur reçu bancaire soient imprimés". Pour les clients porteurs de la carte de fidélité de l’enseigne, il sera possible de recevoir les tickets dématérialisés par mail ou dans leur espace client. Cette mesure sera déployée dans les 400 magasins Utile en fin d’année.

La loi prévoit l'interdiction de l'impression systématique des tickets de caisse, de carte bancaire et des bons de réduction début 2023

Sur un plan environnemental -sortez vos mètres et vos calculettes- Carrefour indique  que 1000 tickets de caisse non imprimés représentent 200 mètres de papier économisés. Chez Système U, en se basant sur les remontées des magasins pilotes, l’enseigne a constaté qu’en moyenne 40 % des clients répondent ne pas vouloir de leur ticket de caisse imprimé, si on le leur demande lors du passage en caisse. Ce pourcentage, extrapolé aux 1,2 million de bobines de tickets de caisse utilisées par U (soit 110 192 kilomètres de papier), pourrait représenter une économie de 44 077 kilomètres de papier chaque année. Soit un peu plus que le tour de la Terre.

Ces avancées certes louables annoncés par les enseignes s’inscrivent aussi plus globalement dans une anticipation des échéances règlementaires. L’article L. 541-15-10 du code de l’environnement prévoit ainsi qu’au plus tard le 1er janvier 2023, "sauf demande contraire du client", l’impression et la distribution systématiques de tickets de caisse, de tickets de carte bancaire ou de bons d’achats dans les surfaces de vente et dans les établissements recevant du public sont interdites.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter