SYSTÈME U, la revanche du petit épicier

|

De petits commerçants intrépides à un groupement de près de 15 Mrds € de chiffre d'affaires, l'histoire est riche d'aventures pour les « nouveaux commerçants ».

© dr

C'est l'histoire de petits épiciers qui ont su grandir avec leur temps. C'est aussi l'histoire de deux hommes forts : Jean-Claude Jaunait et Serge Papin. Le premier, dans le rôle du grand architecte, est parvenu à fédérer des commerçants indépendants en un groupement national. Le second a réussi à faire entrer Système U dans l'ère de la modernité, le transformant en un acteur majeur de la distribution.

 

- La concentration en marche À l'origine se trouve une poignée de commerçants de l'ouest de la France. Ce sont eux, en créant en 1894 l'une des premières sociétés d'achat en commun du pays, qui sont à la base du groupement. De centrale d'achats, l'association se mue en réseau de distribution : l'Union des Commerçants (Unico) voit le jour en 1928 avec, petit à petit, les premières enseignes Unico. Encore embryonnaire, le groupement traverse une période de turbulences, comme toute la société, en mutation en cet après-guerre. C'est la révolution du libre-service et la fin du petit commerce d'antan. Unico ne rate pas le coche. La concentration est en marche, personnalisée par Jean-Claude Jaunait.

 

- Système U remplace Unico D'abord patron de la région Ouest, l'homme prend les rênes de la centrale nationale en 1973. L'agrandissement des points de vente s'effectue sous sa présidence, avec les créations de Super U en 1975, puis des hypers Avenue, transformés en Hyper U en 1989. C'est aussi sous son impulsion qu'Unico cède peu à peu la place à Système U, bannière créée en 1983. « Ce dont je suis le plus fier, c'est d'avoir réussi le retournement complet du groupement Unico, agrégat de petits commerçants, dont beaucoup étaient en difficulté, pour faire le succès de Système U aujourd'hui », dira-t-il en 2003, à l'heure de laisser la place à la nouvelle génération.

 

- Papin droit au but Serge Papin reprend alors le flambeau. Lequel est bien joli : le chiffre d'affaires atteint 11,6 Mrds € en 2003, hors carburants, pour 854 magasins et 7,9 % du marché. À charge pour lui d'achever la mutation. En cinq ans de présidence, il est parvenu à changer l'image de Système U pour l'ancrer dans la modernité. « Notre mission est de trouver l'équilibre entre la nécessaire autonomie de nos magasins et de nos dirigeants et des éléments de centralisation, qui sont tout aussi indispensables », résumait Serge Papin en juin 2010. Son combat, désormais, est de faire émerger la génération qui prendra le relais. Sans perdre de vue l'essentiel : continuer à grappiller, régulièrement, des parts de marché. L'objectif est d'atteindre 12 % dans les cinq ans.

 

Système U en dates

1894 Des commerçants de l'ouest de la France créent Le Pain quotidien, l'une des premières sociétés d'achat en commun du pays

1928 Naissance de la marque Unico, qui souligne l'appartenance à un groupe uni

1950 Unico rassemble 130 sociétés coopératives et près de 10 000 détaillants

1973 Jean-Claude Jaunait prend la présidence du groupement

1975 Création de Super U

1983 Naissance de Système U, qui fédère les enseignes Utile, Unico (900 magasins), Super U et Avenue, format d'hypermarché

1989 Création d'Hyper U en remplacement d'Avenue

1990 Marché U remplace Unico. Les derniers Unico disparaissent entre 1995 et 1997

2003 Serge Papin devient vice-président, puis président en 2005

En chiffres

14,57 Mrds € de chiffre d'affaires en 2009

9,1 % du marché en 2010

1 378 magasins, dont 729 Super U et 58 Hyper U, à fin avril 2010

2,075 millions de mètres carrés exploités

60 000 collaborateurs environ

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2160

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous