Taïwan : Auchan souffle la place de second à Casino

Le groupe nordiste vient de prendre le contrôle du distributeur taïwanais RT Mart. Nouveau venu sur ce marché très compétitif, le voici propulsé en seconde position derrière Carrefour et devant Casino !

Auchan avait promis d'accélérer son développement international. Voilà une première manifestation de cette nouvelle disposition d'esprit. Avec le rachat de RT Mart, qui exploite trois enseignes Apic, RT Mart et Save and Safe, il signe sa première acquisition en Asie. Et la seconde en terre étrangère après l'accord avec La Rinascente. RT Mart appartenait jusqu'à présent au groupe Ruentex, un conglomérat taïwanais, qui marie le textile avec la banque et l'immobilier. Créé il y a trois ans seulement, la branche distribution contrôle déjà 16 magasins à Taïwan et 4 en Chine continentale. Elle génère un CA de 880 millions d'euros à comparer avec les 1,31 milliard d'euros du leader, Carrefour.

Il y a 6 mois encore, la direction de RT Mart n'avait d'yeux que pour son grand modèle, Carrefour, qu'elle cherchait ouvertement « à copier pour le dépasser ». Que s'est-il passé ? La santé de la maison mère a continué de se détériorer, au point de ne plus pouvoir financer la croissance.

Endetté a plus de 60 %, Ruentex a, en fait, un urgent besoin de cash. La cession de 67 % du capital de RT Mart doit lui rapporter 240 millions d'euros. De plus, la direction a réalisé qu'elle ne maîtrisait pas suffisamment la dimension logistique, compliquée par la gestion de trois formats de magasins.

Pour le groupe francais, ce rachat correspond à une stratégie à long terme. Christophe Dubrulle, président du directoire d'Auchan, n'a-t-il pas déclaré que le groupe allait ouvrir 50 hypermarchés par an dans le monde d'ici à 2005 ? Le groupe n'a pas l'intention d'apposer son enseigne sur les magasins de RT Mart. Mais Auchan (22,04 milliards d'euros du CA) voit dans cette acquisition l'occasion de trouver une main-d'oeuvre qualifiée pour ses opérations chinoises.

RT Mart était en effet en train de former un contingent de cadres pour alimenter son expansion sur le continent. La presse taïwanaise évoque un second volet de l'accord prévoyant la prise de contrôle de RT Mart Chine par Auchan. Ce mouvement agrandirait le parc du français sur ce marché crucial pour l'avenir.

Belle bataille en perspective

Mais, pour cela, Auchan a pris le risque d'ouvrir dans le monde chinois un second front qui ne sera pas de tout repos. La consommation taïwanaise est en phase de ralentissement sévère, au point que le gouvernement a renoncé à publier des indices officiels. Et le secteur de la distribution est déjà bien encombré. Outre les nouveaux entrants, comme Tesco au mois de décembre, il faut compter avec des acteurs locaux qui s'adaptent très rapidement. Sans parler de la réaction des deux autres français. Carrefour et Casino qui s'appuie désormais sur un partenaire local solide, Far Eastern. La bataille s'annonce chaude. Avec seulement 22 millions d'habitants à séduire, les trois français ne devraient pas tarder à se marcher sur les pieds !

Auchan avait promis d'accélérer son développement international. Voilà une première manifestation de cette nouvelle disposition d'esprit. Avec le rachat de RT Mart, qui exploite trois enseignes Apic, RT Mart et Save and Safe, il signe sa première acquisition en Asie. Et la seconde en terre étrangère après l'accord avec La Rinascente. RT Mart appartenait jusqu'à présent au groupe Ruentex, un conglomérat taïwanais, qui marie le textile avec la banque et l'immobilier. Créé il y a trois ans seulement, la branche distribution contrôle déjà 16 magasins à Taïwan et 4 en Chine continentale. Elle génère un CA de 880 millions d'euros à comparer avec les 1,31 milliard d'euros du leader, Carrefour.

Il y a 6 mois encore, la direction de RT Mart n'avait d'yeux que pour son grand modèle, Carrefour, qu'elle cherchait ouvertement « à copier pour le dépasser ». Que s'est-il passé ? La santé de la maison mère a continué de se détériorer, au point de ne plus pouvoir financer la croissance.

Endetté a plus de 60 %, Ruentex a, en fait, un urgent besoin de cash. La cession de 67 % du capital de RT Mart doit lui rapporter 240 millions d'euros. De plus, la direction a réalisé qu'elle ne maîtrisait pas suffisamment la dimension logistique, compliquée par la gestion de trois formats de magasins.

Pour le groupe francais, ce rachat correspond à une stratégie à long terme. Christophe Dubrulle, président du directoire d'Auchan, n'a-t-il pas déclaré que le groupe allait ouvrir 50 hypermarchés par an dans le monde d'ici à 2005 ? Le groupe n'a pas l'intention d'apposer son enseigne sur les magasins de RT Mart. Mais Auchan (22,04 milliards d'euros du CA) voit dans cette acquisition l'occasion de trouver une main-d'oeuvre qualifiée pour ses opérations chinoises.

RT Mart était en effet en train de former un contingent de cadres pour alimenter son expansion sur le continent. La presse taïwanaise évoque un second volet de l'accord prévoyant la prise de contrôle de RT Mart Chine par Auchan. Ce mouvement agrandirait le parc du français sur ce marché crucial pour l'avenir.

Belle bataille en perspective

Mais, pour cela, Auchan a pris le risque d'ouvrir dans le monde chinois un second front qui ne sera pas de tout repos. La consommation taïwanaise est en phase de ralentissement sévère, au point que le gouvernement a renoncé à publier des indices officiels. Et le secteur de la distribution est déjà bien encombré. Outre les nouveaux entrants, comme Tesco au mois de décembre, il faut compter avec des acteurs locaux qui s'adaptent très rapidement. Sans parler de la réaction des deux autres français. Carrefour et Casino qui s'appuie désormais sur un partenaire local solide, Far Eastern. La bataille s'annonce chaude. Avec seulement 22 millions d'habitants à séduire, les trois français ne devraient pas tarder à se marcher sur les pieds !
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1704

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres