Tassimo crée un nouveau segment

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec leur machine multiboissons, Kraft Foods et Braun veulent s'infiltrer au petit déjeuner. Lancé en France en septembre, ce concept met le monde du café en effervescence.





P remier rendez-vous de la journée au bureau, la machine à café est une véritable institution. Sacralisée par l'émission Caméra Café, la voilà bientôt adaptée à nos cuisines. Thé, café, expresso, chocolat ou cappuccino : Tassimo comble l'envie de boisson chaude de chacun... Sans correspondre à aucun des segments du petit électroménager. Car plus qu'une machine, Tassimo est un concept, né du partenariat entre deux ténors de la grande distribution. Braun signe la machine, tandis que Kraft Foods habille les dosettes de ses marques : Carte noire pour les déclinaisons de café et Suchard pour le chocolat. Sans parler de Twinings qui s'invite en guest star, avec un thé earl grey et un thé vert à la menthe. En tout, huit variétés de boissons et un seul bouton !



En effet, doté d'un lecteur de codes-barres, Tassimo lit la référence inscrite sur chaque dosette, appelée T-disc, et adapte la température et le temps d'infusion en conséquence. Plus malin encore, ce système de reconnaissance prémunit les T-discs de la copie. Ce qui permet à Tassimo de signer : « L'art d'une tasse parfaite ». Si le concept est présenté comme un partenariat, Kraft Foods semble être le maître d'oeuvre de cette innovation de rupture. « La machine Tassimo sera fabriquée par Saeco, leader en fabrication de machines à expresso, puis commercialisée, distribuée et promue par Braun », annonçait effectivement Kraft lors d'une présentation des résultats.



Mais parler d'expresso est fort de café. Car contrairement aux machines spécialisées, Tassimo a peu de pression et risque de décevoir les vrais amateurs de petit noir.







Les concurrents sur la défensive




Ces derniers pourraient continuer à privilégier la vraie machine à expresso, voire le prestigieux système Nespresso. Une situation qui ne suffit pas à rassurer cette filiale de Nestlé. Nespresso annonce l'arrivée de machines Krups et Magimix plus accessibles, « au-dessus de 150 E », quand le premier prix est aujourd'hui à 199 E et la moyenne à 350 E !



Autre système à se sentir en danger : Senseo, né en 2002 du par-tenariat entre Philips et Maison du Café. La marque vient de renforcer son plan de communication en septembre ( presse, télévision et démonstrations), et de mettre en place une promotion on pack. « Notre intention n'est pas de subir le plan média de Tassimo, qui utilise les mêmes leviers que nous, mais de construire encore plus vite notre parc d'utilisateurs, qui est l'un de nos avantages », explique Pascale Dubouis, la directrice du marketing de Philips. Fort de 1,1 million de machines vendues en France, Senseo a rehaussé de 600 000 à 670 000 pièces son objectif pour 2004.



Présenté comme une machine multiboissons, Tassimo inquiète donc surtout les acteurs du monde du café. Chacun affûte ses armes pour préparer une bataille qui devrait rapidement s'inter- nationaliser. Ailleurs, Kraft usera sûrement d'autres marques pour remplir ses tasses, à commencer par Maxwell.



















Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1866

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA