Marchés

Taxe sodas: le gouvernement marque son opposition à l'élargissement

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

 

Le gouvernement a marqué dimanche son opposition à une extension de la nouvelle taxe sur les sodas aux boissons contenant des édulcorants, estimant qu'il y avait "une différence entre consommer des boissons +light+ et des boissons avec sucre ajouté".
 
Les députés ont proposé cette semaine d'élargir aux boissons contenant des édulcorants, comme l'aspartame, la nouvelle taxe sur les boissons avec sucre ajouté annoncée fin août par le Premier ministre François Fillon."Je ne le souhaite pas, parce qu'il y a une différence entre consommer des boissons +light+ et des boissons avec sucre ajouté. Pour l'obésité ce n'est pas la même chose", a déclaré le ministre de la Santé Xavier Bertrand sur Canal+. "S'il y a un vrai risque sur l'aspartame, un risque qui est avéré, je n'hesiterai pas une seconde, non pas à taxer mais, dans ce cas-là, à prendre des précautions supplémentaires, voire même à suspendre", a-t-il ajouté. "S'il y avait un rapport qui disait clairement: +cela présente un danger, il faut retirer+, je n'hésiterais pas à le faire, mais ce n'est pas le cas", a encore assuré Xavier Bertrand.
 
"La taxe sur les sodas, c'est une taxe de santé publique, moi je souhaite que cette taxe reste sur les boissons à sucre ajouté", a renchéri sur France Inter la ministre du Budget, Valérie Pécresse.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA