Télécoms : le prix des forfaits mobiles explose

L’Europe fait face à des difficultés, plus particulièrement en France, où l’inflation se poursuit. Le secteur des télécommunications est également touché et plusieurs facteurs en sont la cause. Explications.

 

Partager
Télécoms : le prix des forfaits mobiles explose
Le prix des forfaits mobiles explose en France.

En comparaison avec les autres pays européens, la France possède les offres de téléphonie mobile les plus avantageuses. De plus, le réseau mobile 4G est l’un des plus efficaces, permettant d’obtenir des forfaits mobiles pas chers et dotés de grandes enveloppes Data. Cependant, depuis le début 2022, la hausse des prix se généralise et ce secteur si florissant est désormais également touché. Plusieurs facteurs expliquent cela. Pour commencer, la hausse très significative du prix de l’électricité. Ce facteur est déterminant, car les opérateurs ont besoin d’alimenter leurs antennes 4G. Si le prix de l’électricité augmente, mécaniquement les coûts de production des opérateurs augmentent aussi. Malgré la période d’inflation, il est toujours possible pour les Français d’accéder à des prix abordables en utilisant un comparateur de forfaits mobiles.

Depuis un certain temps, les opérateurs principaux que sont SFR, Bouygues Telecom et Orange rachètent les opérateurs dits “virtuels”. Ainsi cette année, Prixtel et Syma Mobile ont été rachetés par SFR. Ce rachat a entraîné un changement de gamme : alors que Syma mobile proposait des forfaits à bas prix dotés de 100 Go pour 4,90 euros par mois, ceux-ci sont aujourd’hui à 10,99 €. L’évolution du marché est telle que la tendance des prix est à la hausse, du fait de la raréfaction de la concurrence du low cost.

Lutter contre l’inflation

Plusieurs pistes sont exploitables afin de réduire l’impact de ces augmentations. L’une d’elles consiste à souscrire un forfait mobile à prix moins élevé et disposant d’un contrat sans engagement. Cela permet ainsi d’en faire un levier à actionner pour réduire ses dépenses, car ces forfaits mobiles sont résiliables à tout moment sans pénalité. Ainsi, ils constituent une bonne alternative afin de rester joignables sans se ruiner.

En outre, le gouvernement a récemment pris une série de mesures afin de lutter contre l’inflation galopante. Parmi celles-ci, une nouvelle manière de résilier son offre afin d’inciter les usagers à se séparer de leur offre de téléphonie mobile ou de box internet si celle-ci est trop chère. Cela facilite la procédure, qui peut être contraignante dans certains cas. Ainsi, il est fini le temps où il fallait envoyer une lettre recommandée : un bouton “résilier” va bientôt être disponible afin de mettre fin à son abonnement en quelques clics seulement.

De quoi relancer une concurrence qui peut avoir tendance à s'essouffler. Cela peut permettre au marché de repartir et aux opérateurs de proposer à nouveau des offres plus compétitives. Certains opérateurs ont d’ailleurs pris les devants en annonçant qu’ils n'augmenteront pas leurs tarifs prochainement. C’est notamment le cas de Free, par la voix de son directeur général. Celui-ci a pris l’engagement, lors d’un entretien donné au journal Les Échos, que les tarifs des forfaits mobiles Free n’allaient pas augmenter.

Enfin, pour contrebalancer les effets de ces augmentations, il est également possible de souscrire un forfait à un prix fixe, n’annonçant pas d’augmentation après une période donnée. Attention cependant, car plusieurs consommateurs ont fait état d’une augmentation de la part des opérateurs, notamment via des forfaits mobiles B&You ou RED by SFR. Ces augmentations sont souvent justifiées par des améliorations du forfait mobile en question. Cependant, les usagers n’en veulent pas forcément. Dans ce cas-là, la loi autorise le client à se défaire de son engagement. L’opérateur doit, de son côté, contacter le client au minimum un mois avant.

L’évolution des prix

Pour répondre à cette question, il est nécessaire d’analyser la situation du marché. Si la situation énergétique s’améliore en France et que les difficultés de production ne sont plus qu’un mauvais souvenir, il y a fort à parier que les tarifs cesseront alors d’augmenter. Cependant, rien ne garantit que cela soit possible rapidement.

Dans l’immédiat, les prix ont de fortes chances d’augmenter, car cela dépend de la volonté des opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet. Ceux-ci peuvent prendre le pari d’encaisser le choc et de réduire leur marge en attendant. Bien entendu, rien ne les y oblige. En outre, si de nouveaux opérateurs viennent proposer des offres agressives, la concurrence sera obligée de suivre. Autant de facteurs imprévisibles, qui entraînent une situation instable et plongent les utilisateurs dans l’insécurité financière.

Contenu proposé par Monpetitforfait

Sujets associés