Temps de réponse des sites marchands : la France sur la 2e marche du podium

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une étude menée par Dynatrace sur plus de 300 plateformes marchandes dans le monde, révèle que la France fait partie des (très) bons élèves en termes de temps de réponse moyen de ses sites.

le temps moyen de réponse des sites a augmenté de 7% à l’échelle mondiale, pour atteindre 4,5 secondes
le temps moyen de réponse des sites a augmenté de 7% à l’échelle mondiale, pour atteindre 4,5 secondes© yodiyim - Fotolia

Le temps moyen de réponse des sites marchands a fortement progressé entre 2015 et 2016. Selon une étude comparative de la performance digitale des sites e-commerce leaders à travers le monde, réalisée par l’entreprise Dynatrace, il aurait en effet augmenté de 7% à l’échelle mondiale, pour atteindre 4,5 secondes. En cause : des choix techniques souvent trop complexes, qui nuisent à la fluidité et à la qualité de l'expérience client. "Une seconde supplémentaire de temps de chargement équivaut en moyenne à une réduction de 7% des conversions, explique Charlotte Nizieux, Directrice Marketing Europe du Sud chez Dynatrace. C'est pourquoi il est primordial pour les e-retailers, non seulement de mesurer les performances de leur site et d'en connaître l'impact sur leurs revenus, mais aussi de pouvoir les mettre en perspective avec celles de leurs concurrents, en particulier dans le cadre d'un développement à l'international".

Un seuil de tolérance limité à 3 secondes

C'est en effet le temps de chargement maximum d'une page d'accueil toléré par les internautes. Au-delà de trois secondes, ils sont 46% à quitter le site sur lequel ils se trouvent. Les données comparatives utilisées dans le cadre de cette étude, montrent que les 40 e-commerçants les plus performants au monde - plus de 300 sites commerçants majeurs dans le monde (Allemagne, Australie, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Scandinavie) ont été testés - sont ceux qui réduisent au maximum leurs éléments techniques : poids de page réduit, nombre limité d'objets, nombre limité de serveurs tiers.

La France sur la seconde marche du podium

D’un pays à l’autre, les résultats présentent parfois de fortes différences. Ainsi,  les sites situés en Espagne et en France dominent le classement avec des temps de réponse respectifs de 3,3 secondes et 3,5 secondes. Par ailleurs, les sites des pays scandinaves et de la Chine, bien qu'ayant amélioré leurs performances, enregistrent des temps de réponse encore supérieurs à ceux des autres pays. Exception faite de l'Australie qui, avec un temps de réponse moyen de 8,2 secondes, fait figure de dernier de la classe. Le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Allemagne affichent des temps de réponse inférieurs à la moyenne mondiale, mais en augmentation par rapport à 2015.

D'une manière générale, la performance digitale des e-commerçants français est impressionnante. Au cours des 12 derniers mois, le temps de réponse moyen des pages d'accueil a diminué de 20%, faisant ainsi passer la France de la 5e à la 2e place. Les cinq e-commerçants les plus performants ne sollicitent en moyenne que 19 serveurs, pour un temps de réponse moyen d'environ 2,7 secondes.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA