Téréos poursuit sa stratégie de diversification

|

Dans un contexte de dégradation forte et simultanée des prix du sucre au niveau européen et au niveau mondial, Téréos affiche sur l’exercice 2015 une bonne performance opérationnelle. Il poursuit ses efforts pour améliorer sa productivité et se renforcer à l’international.

Le groupe Téréos a mis en place un plan d'amélioration de la performance sur 3 ans.
Le groupe Téréos a mis en place un plan d'amélioration de la performance sur 3 ans.

Dans un environnement difficile marqué au plan mondial par un effondrement des cours du sucre qui a été divisé par trois entre 2011 et 2015 liée à 4 années de production excédentaire, le groupe coopératif Téréos (Béghin Say, La Perruche…) a généré un chiffre d’affaires consolidé en baisse de 2,3% à 4,2 milliards d’euros sur l’exercice clos au 31 mars 2016 (+1,3% hors effet de change). Le chiffre d’affaire de l’activité Sucre Europe est en baisse de 6% à 1,7 Mrds €. Il s’établit à 1 Mrds € en retrait de 2% pour l’activité Sucre International. Et progresse de 1% à 1,4 Mrds € pour les activités Amidon et produits sucrants. Le résultat opérationnel du groupe s’établit ainsi à 439 M€, affichant un niveau de marge sur chiffre d’affaires de 10,5 %, en ligne avec celui de l’exercice précédent Le résultat net s’est dégradé de 34 M€ et la dette nette est en baisse de 81M€ à périmètre comparable, à 2 Mrds €.

Nette reprise depuis septembre 2015

Pendant la crise, Tereos a poursuivi la mise en œuvre de sa stratégie de long terme pour renforcer sa compétitivité agricole, industrielle et commerciale et consolider des positions fortes au niveau international. La première étape du plan 2015-2018 de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité a permis de réaliser près de 30M€ de gains opérationnels sur un objectif de 100M€ en fin de plan. Au cours de l’exercice 2015/16, le Groupe est, par ailleurs, parvenu à renforcer ses positions en développant significativement son réseau de distribution au Royaume Uni et en renforçant sa présence sur les marchés émergents (Indonésie, Chine et Kenya). "Depuis l’été 2015, on assiste à une remontée des cours mondiaux de sucre suite au retour annoncé d’une production mondiale inférieure à la consommation en 2016 et en 2017, après 5 années d’excédents consécutifs, explique Alexis Duval, Président du Directoire de Téréos. En Europe, les stocks qui ont pesé sur les prix depuis 2 ans ont retrouvé un niveau bas qui devrait permettre une meilleure valorisation des productions en 2016/17". Dans ce contexte, il prévoit pour l’exercice 2016/17, clos au 31 mars 2017, une hausse de 25 à 30% du résultat opérationnel, qui devrait profiter du développement de ses activités à l’international et notamment au Brésil. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres