Tesco : bénéfices surestimés et départ du président

|

Richard Broadbent va quitter son poste à une date non encore déterminée, à la suite de l'affaire de la surestimation comptable des bénéfices du groupe.  

Tesco est ans une mauvaise passe au Royaume-Uni
Tesco est ans une mauvaise passe au Royaume-Uni

Le président a expliqué qu'il partirait une fois que le nouveau directeur général du groupe David Lewis, arrivé en septembre, aurait pris les mesures nécessaires pour redresser la barre."Cela marquera le début d'une nouvelle phase pour l'entreprise", a expliqué Richard Broadbent, qui dit vouloir préparer le terrain pour son futur successeur.

L'affaire avait éclaté le 22 septembre lorsque Tesco a indiqué avoir découvert que ses prévisions de bénéfices avaient été surestimées et devoir repousser la date de publication de ses résultats. L'affaire a depuis conduit à la suspension de certains dirigeants et au déclenchement d'une enquête de la part du régulateur financier britannique, la FCA.

Les premiers résultats de l'enquête interne confiée au cabinet Deloitte ont montré que les bénéfices avaient été surestimés de 263 millions de livres (environ 333 millions d'euros) au total, contre un chiffre de 250 millions de livres fourni en septembre. Sur ce total, 118 millions de livres concernent le premier semestre, 70 millions l'exercice 2013/14 et 75 millions datent d'avant cette période.

Tesco, dans une mauvaise passe au Royaume-Uni, a dévoilé un bénéfice net en chute à 6 millions de livres au premier semestre (achevé au 23 août) contre 820 millions un an plus tôt. Le bénéfice opérationnel a plongé de 41% à 937 millions de livres. Le groupe a renoncé à fournir des prévisions annuelles en raison d'un certain de mesures qui pourraient être décidées prochainement et d'incertitudes sur l'avenir immédiat.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter