Tesco: démission du directeur général à cause de mauvaises ventes

|

Le numéro un britannique des supermarchés Tesco a annoncé lundi que son directeur général, Philip Clarke, allait démissionner le 1er octobre à cause des ventes décevantes du groupe.

Directeur général depuis 2011, M. Clarke était fragilisé par une érosion des ventes qu'il n'a pas réussi à enrayer.
Directeur général depuis 2011, M. Clarke était fragilisé par une érosion des ventes qu'il n'a pas réussi à enrayer.

"Dave Lewis entrera au conseil d'administration de Tesco le 1er octobre comme directeur général pour succéder à Philip Clarke", a expliqué Tesco dans un communiqué. M. Lewis est actuellement président de la branche cosmétiques du géant néerlandais Unilever.

"Les conditions sont plus difficiles que ce que nous avions prévu lors de la publication de nos résultats du premier trimestre le 4 juin", a souligné Tesco.

"Le marché est moins porteur et, combiné avec les investissements croissants que nous réalisons pour améliorer notre offre aux consommateurs et les fidéliser, les ventes et les bénéfices du premier semestre sont inférieurs aux attentes", a poursuivi la chaîne de supermarchés.

Directeur général depuis 2011, M. Clarke était fragilisé par une érosion des ventes qu'il n'a pas réussi à enrayer.

Sous son impulsion, le groupe avait lancé en 2012 un profond plan de redressement prévoyant l'investissement d'un milliard de livres (1,25 milliard d'euros) au Royaume-Uni afin de reconquérir ses clients, face à la concurrence des maxidiscompteurs Aldi et Lidl ou des supermarchés haut de gamme Waitrose.

Ce plan n'a cependant pas encore porté pas ses fruits, et le groupe a annoncé en juin pour le premier trimestre un nouveau repli marqué de ses ventes, tout en se montrant déjà pessimiste pour l'avenir proche.

"Après avoir permis à Tesco de se repositionner sur plusieurs marchés difficiles, Philip Clarke s'est accordé avec le conseil d'administration pour reconnaître que c'était le bon moment de laisser la place à un autre dirigeant, avec une vision et un profil nouveaux", a déclaré le président de Tesco, Richard Broadbent.

Ce nouveau dirigeant, M. Lewis, va quitter Unilever chez qui il travaillait depuis 28 ans. Tesco a souligné que pendant sa carrière, il avait été à l'origine "de plusieurs redressements d'activité", notamment de produits cosmétiques en Europe centrale et orientale, ainsi que d'Unilever au Royaume-Uni.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message