Tesco invente "Brand Guarantee", le comparateur de prix qui vous rembourse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour retrouver de l’attractivité, Tesco va comparer le prix des grandes marques à celui de ses concurrents. Et rembourser ses clients de la différence lors du passage en caisse et sur le web, si les produits sont moins chers ailleurs.

Avec un dispositif de remboursement immédiat en cas de prix inférieur chez les concurrents, Tesco veut de nouveau batailler sur le terrain des prix des grandes marques.
Avec un dispositif de remboursement immédiat en cas de prix inférieur chez les concurrents, Tesco veut de nouveau batailler sur le terrain des prix des grandes marques.

"Si vous trouvez moins cher chez Asda, Morrisons ou Sainsbury’s, nous vous remboursons la différence immédiatement sur votre ticket de caisse". Voilà la promesse choc dégainée par le distributeur britannique Tesco, sous le nom de "Brand Guarantee" (garantie de marque), qui porte…sur les grandes marques évidemment.

L’enseigne britannique, prise en tenaille par la concurrence des hard discounters Aldi et Lidl et la distribution traditionnelle, veut frapper un grand coup sur le terrain des prix, avec un principe assez simple. Tesco fait procéder à des relevés de prix chez Asda, Morrisons et Sainsbury, et lors du passage en caisse, le client verra sa facture automatiquement réduite si un ou plusieurs produits de grandes marques sont moins chers chez la concurrence (à la hauteur de la différence de prix constatée, et pour un maximum de 20 livres, soit 27 euros).

Ce mécanisme est également valable pour les achats en ligne effectués sur le site de Tesco. Evidement, certaines conditions s’appliquent (consulter le détail ici). Il faut ainsi acheter un minimum de 10 produits différents d’un coup pour profiter de ce programme, dont au moins une référence éligible. Plutôt que d’offrir des coupons de réduction utilisables après coup, Tesco veut redevenir attractif avec cette promesse de réduction immédiate, et redorer son blason. Car le groupe a beaucoup souffert ces derniers mois. Ses ventes se portent mal, et il a du procéder à des cessions pour réduire son énorme endettement. Pour Dave Lewis, pdg de Tesco depuis un an et aux commandes d'un vaste chantier,  le problème de l'enseigne a été d'entreprendre "trop de rénovations, et pas assez d'innovation". Il semblerait que cela change doucement.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA