Tesco scanne ses clients aux caisses pour personnaliser la publicité sur écrans

|

Le géant britannique déploie un dispositif digital implanté aux caisses de ses 450 stations services. La technologie permet de scanner les clients faisant la queue pour diffuser des publicités « ciblées » sur les écrans installés aux abords des caisses.

tesco

Tesco va installer aux caisses de ses 450 stations-service des écrans permettant de scanner les clients dans la queue, afin de détecter leur âge et leur sexe, et leur diffuser dans la foulée et en temps réel des publicités personnalisées, susceptibles d'intéresser la ou les personnes visées, et les inciter à l'achat.

La technologie prend également en compte l'heure de la journée, pour proposer par exemple une boisson énergisante le matin. Elle mesure le temps passé par les clients à regarder la publicité et vérifie ce qu'ils auront acheté au final.

5 millions d'adultes scannés par semaine

"Ce réseau numérique en temps réel va produire un contenu attrayant et dynamique à un public de plus de cinq millions d'adultes par semaine", s'enthousiasme Simon Sugar, le président d'Amscreen, l'agence spécialisée dans le marketing numérique qui fournit cet authentique rêve de publicitaire, dans une interview au magazine The Grocer

Pour Tesco, ces écrans offre une "manière innovante pour enrichir l'expérience de shopping des clients", comme l'a souligné la marque dans un communiqué. "D'autres distributeurs utilisent déjà cette technologie et les écrans ne servent pas à identifier les personnes, mais seulement à les classer dans l'une des trois catégories d'âge et à déterminer si c'est un homme ou une femme. De plus aucune image n'est enregistrée", a précisé une porte-parole de Tesco.

Le spectre de "Big Brother"

Pour les associations de protection de la vie privée, le déploiement de tels appareils sans autorisation des clients pose néanmoins un "énorme problème de consentement" selon les mots de Nick Pickles, directeur de "Big Brother Watch".

"Si les gens savaient qu'une caméra tente de savoir qui ils sont à chaque fois qu'ils entrent dans un supermarché, une clinique ou un cabinet d'avocats, cela aurait un énorme impact sur les endroits qu'ils fréquenteraient", a-t-il estimé.

Après Tesco, la société Amscreen cherche en effet à conquérir "le plus grand nombre de supermarchés possible", selon son président, mais aussi à installer ses écrans dans les hôpitaux, les aéroports, les gares ou les banques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message