Tesco serait-il sur le point de se séparer de son PDG Philip Clarke

|

Après la deuxième année consécutive de recul des profits, Philip Clarke serait plus que jamais sur la sellette. S’il réfute toute idée de départ, les actionnaires préparaient déjà son remplacement, avec comme priorité un dirigeant qui connait déjà bien l'enseigne.

Philip Clarke enregistre sa deuxième année consécutive avec un recul des profits.
Philip Clarke enregistre sa deuxième année consécutive avec un recul des profits.

Malgré une stagnation des ventes à 86 milliards d’euros en 2013, les profits reculent de 7% pour atteindre 3,7 milliards. Un milliard d’investissement pour une politique de prix très agressive n’y suffit pas, les actionnaires tonnent et admettent devant la presse britannique que "quatre ou cinq personnes sont dans la course".

Dans ce cercle resserré, on retrouve Dave Lewis, directeur de la division soins de la personne chez Unilever, selon The Telegraph. Près de la City, les rumeurs misent davantage sur une piste interne, avec le retour de l’ex-directeur Tim Mason ou le directeur général de Tesco Asie David Potts.

La côte montante de l'ancien directeur e-commerce

Autre favori dans le viseur des actionnaires, John Browett, directeur de Monsoon Accessorize: "Nous connaissons bien Browett, détaille un actionnaire à nos confrères de Retail Week. Il possède ce flair marketing permettant d’accroître l’engagement des clients et des employés à la fois. Mais redresser Dixons et relancer Tesco sont deux choses différentes…" Avant de diriger l’enseigne de mode Monsoon Accessorize, John Browett a effectué un passage éclair et raté chez Apple (d’avril à octobre 2012) où il dirigeait les magasins Apple Store au niveau mondial. Son expérience la plus significative reste celle chez Dixons où il redressa l’enseigne entre 2007 et 2012. Il connait également très bien Tesco puisqu’il y a passé près de 10 ans et dirigé la section e-commerce de 2000 à 2007.

John Browett est passé par Tesco, Dixons, Apple et dirige actuellement Monsoon Accessorize.

Selon un des dix plus gros actionnaires de Tesco, "il n’y a pas de confiance que la stratégie choisie puisse produire des résultats. Je pense qu’il existe une très forte pression sur le comité de direction afin de prouver qu’il puisse en être autrement. Et ses membres devraient être capables d’attirer les meilleurs talents disponibles."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message