Tesco va convertir des m² en espace de coworking dans ses magasins

|

L’enseigne britannique vient de signer un partenariat avec le groupe suisse International Workplace Group (IWG). L’objectif est de transformer un "excès d'espace" en bureaux conçus pour du travail hybride.

Le test va démarrer ce mois ci, sur 350 m2.
Le test va démarrer ce mois ci, sur 350 m2.

Travailler au milieu des allées d’un supermarché ? C’est ce que va tester, en forçant un peu le trait, l’anglais Tesco. L’enseigne vient de signer un partenariat avec International Workplace Group (qui possède par exemple les centres d’affaires Regus), pour convertir une partie des m2 en magasins en véritables espaces de travail hybride. En bon anglais, il s’agit donc de coworking. Ce mois-ci, un test va ainsi être mené dans le magasin Tesco de New Malden (banlieue de Londres), sur 3800 pieds carrés soit environ 350 m2. Douze bureaux individuels, 30 places de coworking et une salle de réunion vont ainsi prendre place dans le magasin, dans un espace dédié. Tesco veut ainsi transformer son "excès d'espace" en "bureaux conçus pour du travail hybride", selon un communiqué. De cette manière, les magasins peuvent réduire leur surface de vente, un mouvement engagé depuis plusieurs années, et qui correspond à une transformation des habitudes d’achat (l’e-commerce prenant une part importante des ventes sur certains secteurs), tout en collant à l’évolution de la façon de travailler post pandémie. En fonction du succès de l’opération, ce type de dispositif pourrait être déployé plus largement.

Une reconversion des surfaces en trop

Mark Dixon, fondateur et directeur général d'IWG, cité par le Guardian, estime que "les gens ne veulent pas passer des heures dans les transports tous les jours et veulent plutôt vivre et travailler dans leurs communautés locales. Un Tesco Extra situé en banlieue, au milieu d'une communauté locale dynamique, est l'endroit idéal pour un espace de bureau flexible". La coentreprise nouée entre Tesco et IWG s’appelle Spaces. Et elle vient s’ajouter aux autres collaborations nouées par Tesco ces dernières années, avec l’installation de corners ou shop in shop Decathlon (sport), Pets at home (animalerie), Holland & Barrett, Timpson, etc. Une stratégie également en œuvre en France ou les grand hypermarchés délèguent certains rayons à des spécialistes depuis plusieurs années maintenant (chez Géant, Auchan ou Carrefour par exemple, avec des corners ou espaces Darty, Electro Depot, C&A, entre autres).

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter