Texas Instruments supprime 517 emplois en France

|

Texas Instruments France va supprimer 517 emplois, la quasi-totalité situés sur son site de recherche de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes, sud-est), qui fermera ses portes en 2013, a annoncé mardi la direction.

Le site de Villeneuve-Loubet compte au total 541 postes hautement spécialisés dans l'activité des microprocesseurs destinés à la téléphonie mobile et aux tablettes numériques, une activité historique que la maison mère américaine a décidé d'arrêter en supprimant 1.700 postes dans le monde.

Seule une équipe de 27 personnes, faisant du développement dans le domaine des télécommunications, n'est pas concernée par ce plan. Elle devra néanmoins quitter le site de 20 hectares et les locaux de 28.000 m2 occupés sur les hauteurs de Villeneuve-Loubet.

 

Unique site français

Il s'agit de l'unique site de recherche-développement de Texas Instruments en France, même si 3 des 517 postes supprimés ne se trouvent pas spécifiquement à Villeneuve-Loubet. Le groupe conserve en revanche ses activités commerciales, basées à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L'annonce a été faite par la direction mardi matin lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

La direction va se réunir au début de l'année 2013 avec les organisations syndicales pour arrêter des mesures d'accompagnement social (formation, aides à la création d'entreprises, congés de reclassement).

La direction signale que des offres de reclassement seront proposées à l'intérieur du groupe Texas Instruments, notant que 13 nouveaux postes seront créés sur un site allemand.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message