The Impossible Project, la seconde vie du "Polaroïd"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Enterré en 2008 avec la fermeture des unités de production, le Polaroïd est déjà de retour, grâce une équipe d’irréductibles fans de la marque. The Impossible Project signe un tout nouvel appareil photo instantané, relooké et amélioré. L’I-1 qui sort le 10 mai 2016 est plus écologique que son prédécesseur et surtout, connecté !

Noir mat contemporain, forme triangulaire, le nouveau Polaroïd se veut résolument moderne.
Noir mat contemporain, forme triangulaire, le nouveau Polaroïd se veut résolument moderne. © Impossible Project

Distribution exclusive, production limitée, design revisité… C’est un retour en catimini que les équipes de The Impossible Project offrent à leur tout nouveau Polaroïd, sobrement nommé I-1. 8 ans après avoir sauvé les unités de production, alors que la dernière usine Polaroïd fermait ses portes, les équipes de The Impossible Project présentent leur premier appareil photo instantané, disponible dès le 10 mai 2016 chez Colette à Paris, et à partir du 12 mai au MOMA, chez Selfridges, Rinascente, El Corte Ingles et dans quelques boutiques spécialisées. Oscar Smolokowski, le tout jeune CEO de la start-up, explique y avoir pensé dès le premier jour, "nous avons rêvé de notre propre appareil photo depuis le premier jour, et nous sommes ravis de porter  aujourd’hui l’I-1 sur le marché" raconte-t-il. Vendu au prix de 299 euros, ce "nouveau Pola" sera aussi disponible en ligne et dans quelques points de vente de la Fnac. 

"Un produit magique change tout pour la compagnie" 

The Impossible Project ne joue pas pour autant la carte de la nostalgie. "Nous pensons qu’un appareil instantané a sa place en 2016, sourit le jeune homme, les personnes n’ont jamais pris autant de photo, et avec l’I-1, nous leur proposons de faire l’opposé, de prendre une décision : ‘Veux-tu vraiment faire cette photo?’" A contre courant de la tendance actuelle, l’I-1 est inscrit dans l’air du temps. Fini les pellicules photos aux composants chimiques interdit, l’I-1 possède sa propre batterie. L’entreprise a aussi fait appel à Jesper Kouthood, le fondateur de Teenage Engineering, pour conférer une silhouette iconique au produit : triangulaire, le produit couleur noir mat se veut contemporain. Le flash ring de l’appareil photo instantané confère une lumière diffuse et des ombres douces aux photos. Il permet aussi de compter les photographies restantes et de contrôler le niveau de batterie. C’est le créateur du Polaroïd qui inspire The Impossible Project, Edwin H. Land, pour Oskar Smolowski, il avait compris l’intérêt de réaliser un produit unique, "un produit magique change tout pour la compagnie"

Le nouveau Polaroïd est connecté 

Avec son I-1, The Impossible Project embarque l’argentique à l’ère du numérique. Le produit est connecté à une appli disponible sur iOS. Via l’interface mobile, l’utilisateur peut accéder à des modes créatifs, la double exposition, le déclenchement à distance (en claquant des mains), le light painting. L’I-1 permet surtout de poster les photos directement sur les réseaux sociaux. Distribué dans un premier temps à 2 000 pièces environ, l’I-1 s’adresse à une clientèle de passionnés : des amateurs de photographies qui veulent expérimenter de nouvelles techniques, et des débutants qui souhaitent s’essayer à l’instantané. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA