Marchés

The Sub, le successeur de la Beertender

|

Le succès de Nespresso n'inspire pas que ses concurrents dans le café. Il inspire aussi Heineken qui, six ans après le lancement de la Beertender, va bientôt sortir une nouvelle génération de machine de bière pression à domicile.

Un nouveau joujou pour les hommes ! Heineken s'apprête à lancer The Sub, une sorte de sous-marin dessiné par la star australienne du design, Marc Newson, dans lequel il faudra insérer des « torpilles » remplies de bières pour obtenir une bière pression chez soi. The Sub est la version deux de Beertender, la première machine de bière pression imaginée par le groupe Seb et Heineken. Depuis sa création en 2007, il s'est vendu 500 000 machines Beertender dans lesquelles se glissent des fûts de cinq litres. Ceux-ci captent maintenant 4% du marché en GMS de la bière. « Nous avons créé le segment des grands contenants de bière. Nous détenons 90% de ce marché », rappelle Pascal Sabrié, président de Heineken France.

 

Design moderne pour une consommation « quotidienne »

 

Outre son design résolument moderne là où Beertender se voulait plus classique, The Sub accepte des fûts d'un nouveau genre. Ils sont plus petits - deux litres seulement - et l'emballage est en PET entièrement recyclable. « Ces minifûts correspondent à une utilisation quotidienne quand les cinq litres sont plutôt adaptés à une consommation festive », détaille Laurent Delmouly, directeur de l'innovation du brasseur néerlandais. Toutefois, The Sub ne remplace pas la Beertender qui continuera d'être commercialisée. Fin 2013, The Sub sera lancé en France et en Italie, via un site dédié (www.the-sub.com). Puis, au deuxième trimestre 2014, l'appareil et ses torpilles seront disponibles en magasins. Les minifûts sont en cours de fabrication dans l'usine d'Heineken basée à Aoste, en Italie.

 

« Répondre à toutes les attentes »

 

Lors du lancement, le marché français disposera de deux marques en minifûts : Heineken et la bière de spécialité Affligem. À terme, toutes les marques du brasseur (Pelforth, Desperados notamment) auront droit à leurs grosses bouteilles de deux litres. « L'assortiment doit être vaste pour répondre à toutes les attentes », explique Laurent Delmouly. À l'instar de Nespresso qui propose 21 cafés différents. La première version de The Sub sera en aluminium et sera signée Heineken et Krups, marque du groupe Seb. Une deuxième version à 199 € suivra. Celle-ci devrait être plus colorée et ne sera pas « brandée » Heineken. Le brasseur prévoit une campagne de communication inspirée des jeux vidéo, consacrée à The Sub. Une machine qui cible clairement les jeunes adultes, tandis que Beertender séduit plutôt les plus de 40 ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter