Théâtralisation : Le show permanent

|

Dossier Un point de vente beau ou original retiendra l'attention, et décuplera les envies d'y passer du temps.

Costco. Ici, le dénuement rappelle que l'essentiel est dans les prix. Cette apparente simplicité cache en réalité une théâtralisation bien pensée : tout le stock est visible et disposé au-dessus des palettes qui regorgent de marchandises. Ces entrepôts vendent de tout, de la viande ou des lames de rasoirs, en passant par des colliers de perles à 8 999,99 $.
Costco. Ici, le dénuement rappelle que l'essentiel est dans les prix. Cette apparente simplicité cache en réalité une théâtralisation bien pensée : tout le stock est visible et disposé au-dessus des palettes qui regorgent de marchandises. Ces entrepôts vendent de tout, de la viande ou des lames de rasoirs, en passant par des colliers de perles à 8 999,99 $.© DR

Tellement évident que ce B. A.-BA du commerce a été mis en oeuvre avec application par énormément d'enseignes qui en profitent pour vendre de l'image et des émotions en même temps que leurs produits. À Soho, le magasin Hollister, présent sur plusieurs niveaux, se singularise par une pénombre très présente, tranchée par une enfilade de petites maisons en bois éclairées de l'intérieur qui sont autant de petits stands et de shops in shop. Le visiteur n'a pas l'impression de traverser un espace de vente, mais un village de bord de mer. Un effet renforcé par les écrans plaqués au mur diffusant en permanence des vidéos... de vagues. Sans aller aussi loin, de simples harmonies de couleurs ou un agencement intelligent donnent de la vie aux espaces de vente et d'exposition. Chez Costco, cela passe par la massification des volumes et des prix bas, avec l'ensemble du stock visible, marque de fabrique de l'enseigne. Chez Whole Foods, temple de l'alimentaire, le rayon des fruits et légumes pourrait servir d'exemple. Avec de nombreux flagships installés à New York, la décoration et la théâtralisation sont à chaque coin de rue. L'exemple le plus poussé est peut être le magasin Victoria's Secret : très flashy, il a été conçu autour du défilé de lingerie annuel qui a rendu la marque célèbre. Des espaces rose bonbon aux mannequins aux ailes d'ange, tout évoque le défilé, d'ailleurs diffusé en boucle sur une multitude d'écrans.

À RETENIR

En créant une ambiance particulière, les enseignes se singularisent.... Jusqu'à donner envie d'y flâner.

 

Converse

 

Un drapeau américain flotte dans la boutique de Soho… avec la particularité d’être constitué de centaines de paires de chaussures bleues, blanches et rouges. En accrochant le regard dès

l’entrée, ce dispositif est extrêmement simple… mais surtout extrêmement efficace, tout en rappelant l’origine de la marque.

 

B&H

 

Avec son système de livraison via des tapis roulants visible, ce magasin spécialisé dans la photo et l’électronique ne manque pas de cachet. Mais ce n’est pas tout. Les comptoirs, organisés par types de matériel et par marques, animés par des vendeurs experts, tranchent à l’heure du libre-service. Un peu désuet ? Certes, mais incontournable.

 

Et Aussi...

- WHOLE FOODS Des alignements de poivrons colorés, des bananes suspendues... Qu'il semble loin le temps du vrac fruits et légumes...Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

- CRATE et BARREL Ces magasins d'ameublement et de décoration présentent plusieurs espaces (ameublement, décoration), spacieux et lumineux, séparés par de discrètes cloisons qui les isolent sans créer de sentiment d'étouffement. Chaque univers (literie, salon) est accompagné d'accessoires à proximité immédiate, avec une mise en scène qui recrée à la perfection un véritable intérieur.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2259

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations