Thierry Cotillard quitte la présidence d’Intermarché

|

Le groupement des Mousquetaires va annoncer dans les heures qui viennent le départ de Thierry Cotillard de la présidence d’ITM Alimentaire qui chapeaute les enseignes Intermarché et Netto. Il sera remplacé par Vincent Bronsard, autre adhérent de la région parisienne. Le départ de ce dirigeant brillant et charismatique est une demi-surprise.

Thierry Cotillard

Il aura tenu un peu plus de 5 ans à la tête de la branche phare et historique des Mousquetaires, l’alimentaire et ses deux enseignes, Intermarché et Netto, incarnant le renouveau du groupement de commerçants indépendants. Un communiqué publié ce jeudi 1er octobre au matin va en effet officialiser le départ de Thierry Cotillard, 46 ans, adhérent Intermarché d’Issy-les-Moulineaux, où il possède 2 magasins performants, de la présidence d’ITM alimentaire. Le groupement y indique qu’ "après avoir consacré l’essentiel de son temps à cette fonction, Thierry passera le flambeau à l’un des membres de son Conseil d’Administration." Avant d'ajouter que Didier Duhaupand, Président du Conseil d’Administration de la Société Les Mousquetaires "souhaite chaleureusement remercier Thierry Cotillard pour tout ce qu’il a fait pour Intermarché et Netto, depuis sa prise de fonctions en 2015. Sous son impulsion et celle de son Conseil d’Administration, accompagnés par leurs équipes, nous savons quel a été le chemin parcouru par Intermarché et Netto. Nous sommes tous reconnaissants pour son implication personnelle de tous les instants au service de nos enseignes."

Un homme de la continuité comme successeur

C’est Vincent Bronsard (en photo plus bas), propriétaire des Intermarché de Vanves (92) et d'Orgeval (78), qui lui succédera comme Président du Conseil d’Administration d’Intermarché et Netto. Après avoir été à la tête de l’offre et des achats, où il a succédé à ce même Thierry Cotillard en 2015, Vincent Bronsard est devenu membre du Conseil d’Administration d’Intermarché et de Netto en 2017, où il a eu plus particulièrement en charge le marketing et la communication d’enseigne.

"Je suis très heureux que Vincent Bronsard me succède dans cette fonction, précise Thierry Cotillard dans le communiqué. Nous avons travaillé ensemble au cours des dernières années dans une grande proximité : je suis certain que Vincent sera le Président qui permettra à nos enseignes de poursuivre leur croissance et de mener à bien les différentes transformations sur lesquelles vont s’appuyer nos conquêtes de parts de marché dans les années à venir. J’ai été très heureux d’avoir mené nos transformations grâce à la confiance donnée par les chefs d’entreprise Mousquetaires. Et je tiens aussi à remercier l’ensemble des équipes ainsi que tous les partenaires de notre écosystème qui nous ont permis d’obtenir ces succès. » Par ailleurs, Claude Genetay qui a toute la confiance du conseil d'administration, est maintenu dans ses fonctions de directeur général.

Une charge intense

Officiellement, donc Thierry Cotillard aurait eu envie d’un « break » après 5 années particulièrement chargées et une période de confinement extrêmement intense à gérer, où ses enseignes ont quand même réussi le tour de force de gagner 1,7 point de part de marché sur 4 semaines (p4 de Kantar), un record historique. Et comme le reconnait un de ses proches, piloter Intermarché et Netto tout en restant adhérent, c’est plus qu’un full time job. "C’est 7j/7, 300 SMS jour, autant de mails, des réunions en cascade..."

D’autant plus que Thierry Cotillard multiplie ses projets entrepreneuriaux. Après l’ouverture d’un second magasin Intermarché Express flambant neuf, en 2016 à Issy-les-Moulineaux, sur les quais de Seine, il vient d’achever dans le centre de la même ville la rénovation de son magasin historique repris en 2007 et entame depuis quelques semaines le chantier d’un troisième supermarché de 1200 m² à Boulogne pour une ouverture prévue 2021. Un ensemble de 3 magasins qui devrait à terme représenter plus de 45 millions d’euros de chiffre d’affaires. S’y ajoute la création prochaine d’une troisième boulangerie en propre à l’enseigne Maison Marnet et même une participation minoritaire dans le Bricomarché de Boulogne. De quoi l’occuper et justifier largement cette envie qu'on lui prête de se consacrer à ses affaires et à d’autres projets personnels.

Un parcours brillant

Pour rappel, né en 1974, Thierry Cotillard, ingénieur agro-alimentaire et diplômé d’HEC, a rejoint les Mousquetaires il y a plus de 20 ans, avant de devenir adhérent en 2007, à l’Intermarché d’Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Il a aussi occupé la présidence de l’Institut Français du merchandising. Fin 2011, alors qu’il venait de prendre la direction de l’offre alimentaire d’Intermarché avec ses 300 salariés au siège et les 15 milliards d’achats que l’entité gérait, il expliquait sa vocation à LSA : "Un membre de ma famille était adhérent Intermarché, et avait des responsabilités sur le développement international". Des stages estivaux, passés à œuvrer dans les rayons des magasins, entre 17 et 18 ans, achèvent de le convaincre. "Après mes études, j'avais le choix entre Auchan, à Shanghai, ou Intermarché, en Italie, pour partir en coopération. J'ai choisi Intermarché."

Parmi les grandes réalisations de Thierry Cotillard et ses équipes à la tête des enseignes alimentaires des Mousquetaires, citons un gain de part de marché de 1,5 point, passée de 14,1 % lors de son arrivée à 15,6% à l'heure de son départ, mais aussi les virages pris vers « le mieux manger » et le positionnement de « producteur commerçant », permettant aujourd'hui de faire la synthèse entre l’outil industriel des Mousquetaires et ses 60 usines et les plus de 1800 Intermarché et Netto en France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres