Marchés

Thierry Mugler persiste et signe dans le « luxe écologique »

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Vingt ans après le lancement du concept de recharge en magasins de sa bouteille de parfum, Thierry Mugler va encore un peu plus loin. À partir de février, ce seront quatre de ses références qui pourront être remplies en boutique. Womanity et l'eau de toilette Angel s'ajoutent à Alien et au parfum Angel. Au total, le remplissage pèse 42% des ventes de la marque, et, avec ces nouvelles références, il est amené à devenir bien plus lourd. Car Thierry Mugler pousse le bouchon encore plus loin et ira jusqu'à aligner des flacons vides en parfumeries, à remplir ensuite par les clients en magasins. Un avantage économique qui se double d'un argument écologique. Au total : 2,3 millions de flacons et étuis ont déjà été économisés sur 2010 et 2011, depuis l'arrivée d'Alien dans le système. En quadruplant les références, 1,35 million de flacons ne seront pas produits en 2013, indique la marque. Le concept est-il voué à se généraliser ? Selon Sandrine Groliers, DG France de la marque, trois conditions doivent être réunies : « Il faut un jus très fidélisant. Nos parfums sont assez marqués et " segmentants ". D'autre part, le packaging doit faire naître une relation particulière. Avec Angel, par exemple, chaque flacon est unique du fait de la bulle d'air, jamais située au même endroit. Enfin, il faut des rotations suffisantes pour pouvoir se permettre d'avoir une source en magasins. »

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA