Thiriet devient promoteur immobilier

|

Jouissant d’un important patrimoine foncier, le distributeur et fabricant de produits surgelés a décidé de créer des zones commerciales ultraqualitatives, regroupant un magasin Thiriet et des métiers de bouche.

Thiriet devient promoteur immobilier
Thiriet devient promoteur immobilier© © Inventive/THIRIET

Thiriet, le distributeur de produits surgelés, s’essaie à de nouvelles expériences. Le groupe familial, propriétaire de plus de 160 magasins intégrés, jouit d’un fort patrimoine foncier. « Notre stratégie de développement a toujours consisté à acquérir plus de terrains pour les magasins et les centres de livraison à domicile que nécessaire. C’est ce qui explique la puissance de notre patrimoine foncier et les opportunités qui se présentent à nous », explique Christiane Bertoncini, directrice générale de Thiriet.

Ainsi, le groupe, qui possède un portefeuille immobilier d’environ 110 000 m², réparti sur toute la France, a décidé de créer des mini-zones commerciales ultrapremium, centrées sur le concept de proximité, en alternative aux grands formats alimentaires : le Food Place, dont le nom a été déposé par le groupe. Un projet qui va de pair avec la modernisation des concepts de magasins Thiriet. Ces zones commerciales, sortes de petites halles, regrouperont des commerces, principalement alimentaires et qualitatifs, comme des métiers de bouche, des enseignes bio, des restaurants et un magasin Thiriet. Depuis octobre 2014, le distributeur teste un concept à Épinal (Vosges), sur 1 861 m².

 

Ouverture de Metz en septembre 2017?

Visiblement, le succès a été au rendez-vous car Thiriet a d’ores et déjà lancé la construction de deux nouveaux Food Place : à Metz et à Nancy. « Sur ces zones, nous avons transféré les centres de livraison à domicile pour créer des espaces exclusivement marchands. À Marly pour le centre de Metz en avril 2016, et à Ludres pour celui de Nancy en juillet », explique Christiane Bertoncini. La construction du site de Metz-Augny (3 610 m² commercialisables sur une surface totale de 13 700 m²), qui ouvrira ses portes en septembre 2017, a nécessité un investissement de 3 millions d’euros, entièrement financé par Thiriet. Le site, placé sur la zone Actisud, est implanté au cœur d’un hub commercial. En effet, le Food Place jouxte le centre Waves, qui regroupe de nombreuses enseignes non alimentaires. « Une proximité très complé­mentaire », se félicite Christiane Bertoncini.

Car pour Thiriet, la clé d’entrée de ce projet est de générer du trafic et de créer de l’attractivité autour des commerces. Dès novembre, un nouveau Food Place ouvrira ses portes à Heillecourt, près de Nancy, sur une surface commerciale de 1 600 m² qui regroupera trois cellules. Mais le distributeur ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Des inaugurations sont prévues à Lyon-Décines (Rhône) en 2018, et à Aubagne (Bouches-du-Rhône). « D’ici à cinq ans, nous avons pour ambition de créer quinze Food Place sur le territoire national », détaille Christiane Bertoncini. L’Île-de-France n’est pas exclue. 

Camille Harel

110 000 m²

La surface foncière de Thiriet.

3 M€

L’investissement pour la construction du centre Food Place, à Metz.

15 Food Place

L’objectif de Thiriet d’ici à cinq ans.

Source : Thiriet

 

Le projet

  • Créer des surfaces similaires aux halles avec des commerces de bouche, ultraqualitatifs.
  • Proposer une alternative aux grands formats alimentaires.
  • S’implanter sur des zones afin de générer du trafic et de créer de l’attractivité autour des commerces.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2444

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message