THIRIET, l'autre champion des surgelés

|

Le distributeur familial de surgelés, Thiriet, qui jouit d'une image plutôt discrète auprès des consommateurs, se lance à l'assaut des grandes villes. Un déploiement accompagné par un vaste plan de communication.

Fabriquer des crèmes glacées dans une boulangerie vosgienne et enregistrer un chiffre d'affaires de 410 millions d'euros quarante-cinq ans plus tard, c'est la trajectoire réussie de la famille Thiriet, distributeur et livreur de surgelés. Quand Claude Thiriet reprend la boulangerie familiale en 1966 avec sa mère à Eloyes (Vosges), il est loin de se douter qu'il va bâtir un empire. Jouissant rapidement d'une grande notoriété sur ses glaces, il teste la livraison à domicile et crée la société des glaces Thiriet dès 1973. Fort de son succès grandissant, l'homme réfléchit déjà à un assortiment plus large. En 1975, toujours derrière le comptoir de sa boulangerie, il implante un outil industriel à Eloyes et ouvre la première boutique deux ans plus tard. En 1980, la livraison des produits Thiriet se fait dans tout l'Hexagone.

 

Du rural aux centres urbains

Aujourd'hui, le distributeur compte 166 magasins en France et 11 dans les Dom-Tom. Si, dans un premier temps, Thiriet a bâti sa légitimité avec le déploiement de ses magasins dans les zones rurales ou dans les petites et moyennes agglomérations, son périmètre d'action est en train d'évoluer. « L'entreprise est rurale. Donc, en toute logique, son développement s'est fait dans ces zones. Puis on a commencé à installer des boutiques en périphérie des villes, dans les premières couronnes », indique Hervé Dufoix, directeur marketing. Une démarche vers le centre-ville qui est en passe de s'accélérer. Une éventuelle concurrence pour l'enseigne Picard, jusqu'alors ultra leader dans les grandes villes ? « Nous cherchons à tracer notre route. Nos consommateurs trouvent ça dommage de ne pas nous trouver dans les grandes agglomérations », justifie Hervé Dufoix. Conséquences : des implantations à Paris et dans d'autres grandes villes se feront dans le courant de l'année 2012.

 

Rendre la marque accessible

Si Thiriet met de gros moyens sur le déploiement de son parc, il suit la tendance du drive et propose un service de commande en ligne avec des retrait en magasins. Pour donner plus de visibilité à la marque, l'enseigne a également lancé une vaste campagne de communication. Mettant en scène Claude Thiriet, le distributeur a fait sa première apparition à la télévision en décembre 2011 et une nouvelle vague est prévue en mai-juin. De quoi rompre avec l'image « plutôt discrète » de l'enseigne, reconnaît Hervé Dufoix. Mais aussi répondre au virage stratégique de Thiriet, qui souhaite ainsi être de plus en plus présent dans l'esprit des consommateurs.

THIRIET EN DATES

1966

Claude Thiriet reprend la boulangerie familiale avec sa mère à Eloyes (Vosges), qui jouit d'une très bonne notoriété sur la fabrication des glaces et des sorbets. Il décide de tester la livraison à domicile avec ces produits.

1973

Création de la société des glaces Thiriet, dédiée à la crème glacée et à la vente à domicile. Début de réflexion pour lancer une gamme plus large.

1975

Claude Thiriet continue son activité dans la boulangerie, mais implante un outil industriel à Eloyes.

1977

Ouverture du premier magasin à Eloyes.

1980

Développement de la livraison sur toute le territoire français.

2012

Des magasins devraient être implantés à Paris.

 

EN CHIFFRES

410 M€ de chiffre d'affaires en 2011 (+2-3%). Le commerce sur Internet représente environ 5% du CA total de Thiriet

25 000 livraisons par jour

3 000 salariés

39,5% de part de marché de Thiriet en ventes à domicile de produits surgelés,

+ 1,2 pt sur janvier-février 2012 versus même période en 2011 (Syndigel)

166 magasins en France, 11 dans les Dom-tom

1 300 références dans le catalogue, dont 400 fabriquées dans l'usine d'Eloyes

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2224

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous