Marchés

Tigex mise sur l’innovation pour s’implanter en grosse puériculture [Interview]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

INTERVIEW Nouvelle gamme, nouvelle égérie, nouvelle communication… Pour implanter sa marque Tigex, jusqu’alors plutôt spécialisée en petite puériculture, sur le créneau de la grosse puériculture Allègre a décidé de miser sur l’innovation et l’originalité. Maud Eymain, responsable de la communication du groupe, revient sur les ambitions et la stratégie de la marque.

Maud Eymain, responsable de la communication d'Allègre Puériculture, détaille les ambitions du groupe pour sa marque Tigex, récemment déployée en grosse puériculture.
Maud Eymain, responsable de la communication d'Allègre Puériculture, détaille les ambitions du groupe pour sa marque Tigex, récemment déployée en grosse puériculture.© Allègre Puériculture

Du 3 en 1 ! Le groupe Allègre Puériculture vient de lancer un article de grosse puériculture évolutif pouvant à la fois servir de chaise haute, de réhausseur et de siège enfant. Un produit malin et économique qui fait partie de la nouvelle gamme Tigex, marque du groupe ancrée en petite puériculture qu’Allègre souhaite désormais développer en grosse puériculture. Explications avec Maud Eymain, responsable de la communication du groupe Allègre.

LSA – Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 et des premiers mois de cette année 2016 ?

Maud Eymain – Pour le groupe Allègre, le millésime 2015 a été une bonne année sur un marché français de la puériculture rendu tendu par la baisse de la natalité (-19 000 naissances sur l’année) et la morosité économique, accentuée par le report du versement de la prime de naissance et la réforme du quotient familial. Le marché de la seconde main continue à se développer. Les achats d’occasion ont d’abord touché la grosse puériculture mais se retrouvent désormais également en petite et moyenne puériculture comme les porte-bébés, les chauffe-biberons, les baignoires, les vêtements… C’est une des raisons qui expliquent le recul actuellement enregistré par les distributeurs spécialistes, premiers touchés par ce phénomène. Les hypermarchés sont également concernés, mais dans une moindre mesure.

Du coté des produits, on note que les segments en progression, tels les sièges-autos et les sucettes, sont ceux où les marques proposent des innovations. L’an dernier, le groupe Allègre a confirmé ses positions et détiens environ 40% des ventes en valeur sur la petite puériculture en GMS, essentiellement via sa marque Tigex. Nous sommes leaders en biberonnerie avec quelque 33% des ventes en valeur, en sucettes (50%), les produits de petit équipement comme les chauffe-biberons et les écoutes bébé (42%). Nous sommes aussi second en vaisselle avec 24% de parts de marché et sur les produits en plastique (baignoires, pots…) avec près de 20%.

LSA – Cette année, vous déployez Tigex sur le créneau de la grosse puériculture, quelles sont vos ambitions ?

M. – E. – Notre stratégie consiste à jouer la complémentarité de nos différentes marques sur les différents réseaux : Tigex en GMS, Babysun pour la grosse puériculture et le jouet, et Nuk chez les spécialistes et les pharmacies. L’objectif est d’apporter de la valeur ajoutée à nos revendeurs via l’innovation notamment. C’est cet aspect que nous avons mis en avant pour notre nouvelle gamme Tigex : nous voulions arriver sur le créneau de la grosse puériculture avec des nouveautés originales, comme notre transat/berceau, et répondant grâce à leur aspect évolutif aux problématiques, financières notamment, des parents. Pour développer ces produits, nous nous sommes appuyés sur l’expertise de Babysun, rachetée par Allègre début 2014 et que nous renforçons également en grosse puériculture et en jouet dans les circuits spécialistes.

LSA – Vous avez récemment choisi l’ex-Miss France Valérie Bègue comme ambassadrice de marque pour Tigex. Quel plan de communication avez-vous prévu ?

M. – E. – Nous avons choisi Valérie Bègue car nous voulions donner un nouveau souffle à notre communication et créer du lien et de l’affinité avec notre cible de consommateurs en trouvant un angle qui ne s’inscrive pas dans un discours de marque, mais dans la vision d’une autre jeune maman. Outre en relai dans la presse parentale, nous avons donc choisi de centrer notre communication sur le digital avec un dispositif original : chaque mois, Valérie Bègue testera en famille certaines de nos nouveautés et donnera son avis sur son produit « coup de cœur ». Nous proposerons quatre « box » regroupant ces produits préférés que nous ferons gagner aux internautes via des jeux-concours. C’est aussi un angle original pour apporter de nouveaux éléments de communication et travailler la proximité avec les jeunes parents.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA