Tilly Sabco (volaille) contraint de réduire sa production de 40 %

|

L’entreprise bretonne d’abattage de volailles Tilly Sabco, déjà fortement touchée par la suppression totale et surprise des subventions à l’exportation (restitutions) au premier semestre, subit désormais une baisse des cours qui va la contraindre à réduire sa production de 40 %.

Daniel Sauvaget, PDG Tilly Sabco

Décidément, la filière volaille n’en finit pas de souffrir et notamment les deux entreprises qui réalisent une grosse part de leur chiffre d’affaires à l’exportation, notamment au Moyen-Orient. Selon un communiqué, « la valorisation des poulets sur le marché du Moyen Orient a baissé de 411 euros / tonne de poulet, entre la moyenne des cours du 1ersemestre 2013 et les cours actuels. Ainsi, sur la base de 20 000 tonnes exportées mensuellement, la filière poulet grand export enregistre chaque mois un manque à gagner de 8 millions d’euros. Les cours de la tonne de poulets commercialisés sur le Moyen-Orient ne permettent donc plus aujourd’hui de couvrir les coûts variables de production de la filière. »

"Suicidaire de maintenir des volumes"

Dans ce contexte, Tilly Sabco va réduire sa production de 40 %, Daniel Sauvaget, PDG, estimant qu’il serait « suicidaire de maintenir des volumes qui amplifient les pertes ». La société va supprimer tous les emplois intérimaires et les CDD et des négociations s’ouvrent avec les partenaires sociaux pour une nouvelle organisation « privilégiant les intérêts des CDI ». En amont, il est à craindre que des éleveurs de volaille fournisseurs de Doux et Tilly Sabco soient également en grande difficulté. Tilly Sabco a réalisé un chiffre d'affaires de 136 millions d'euros en 2012, et restait légèrement bénéficiaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter