Timotei s'engage enfin dans le bio

|

La marque du groupe Unilever lance, pour 2012, une gamme de quatre références certifiées bio. La première marque nationale certifiée dans le segment des capillaires.

Disponibles en rayon dès février, les quatre références sont commercialisées au prix de 3,49 E.
Disponibles en rayon dès février, les quatre références sont commercialisées au prix de 3,49 E. © DR

Si les marques nationales avaient déjà investi le segment du bio pour les soins et l'hygiène corporelle, les capillaires restaient, pour leur part, vierges de tout label sur les grandes marques. C'est désormais chose faite avec Timotei, du groupe Unilever. Née en 1983 et ayant toujours valorisé une image naturelle, Timotei lance, pour 2012, Délice bio. Deux shampoings et deux après-shampoings, contenant 10% d'ingrédients issus de l'agriculture biologique (parfois jusqu'à 15%) et 90% d'origine naturelle.

Qui plus est, un processus de production adapté permet à la marque de satisfaire aux critères de certification d'Ecocert pour le respect de la charte Cosmébio. Soit la première marque nationale sur les capillaires à être certifiée. Face à la difficulté de création de parfums dans l'univers du bio - du fait de la limitation des matières premières conformes -, Timotei s'est associé aux nez de la société de parfumerie Givaudan. Deux fragrances en ressortent : senteurs d'agrumes, plutôt acide, pour l'éclat et la vitalité, et une gamme à la noix du Brésil, plus boisée et douce avec des notes d'Ylang Ylang pour la nutrition du cheveu. Les quatre références sont vendues au prix de 3,49 € en flacon de 180 ml pour les shampoings, et 150 ml pour les après-shampoings.

 

Un changement important

Même s'il arrive aujourd'hui sur une marque nationale aux produits déjà naturels, le bio se veut donc progressivement de moins en moins marginal. Que des marques nationales, pour qui la mise aux normes des moyens de production représente un investissement et un changement importants. Certains n'attendaient que cela pour lui accorder plus de place en rayon et légitimer sa mise en avant. Reste à savoir comment réagira la concurrence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2214

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message