Tony Parker va booster les ventes de LDLC.com pour Noël

|

Tony Parker devient l’ambassadeur de LDLC.com et va donc porter auprès d’un plus large public l’enseigne high-tech surtout présente sur internet, mais qui prévoit l'ouverture d'une quarantaine de boutiques dans les cinq prochaines années. Une association logique étant donné que l'e-commerçant sponsorise déjà le club de basket ASVEL, dont Tony Parker vice-président et actionnaire.

Tony Parker et Laurent de la Clergerie scellent un partenariat de trois ans, une première dans l'e-commerce.
Tony Parker et Laurent de la Clergerie scellent un partenariat de trois ans, une première dans l'e-commerce.

C’est un joli coup pour Laurent de la Clergerie. Le sportif français le plus en vue cette année, Tony Parker, vient de signer un partenariat avec son entreprise LDLC.com pour les trois prochaines années qu’il représentera en tant qu’ambassadeur. Le meneur de jeu de l’équipe de France de basket et des San Antonio Spurs, plusieurs champions NBA, se distingue une nouvelle fois en devenant la première star à associer son image à un e-commerçant, peu habitués à ce type d'association d'image.

40 boutiques en vue

Un nouveau joli coup donc pour le fondateur de l’entreprise de e-commerce qui monte puisque les produits high-tech vendus sur son site cadrent avec le profil des personnes qui suivent le basketteur, plutôt jeunes et masculins. Mais c’est aussi un moment charnière pour l’entreprise qui vise l’ouverture de 40 boutiques dans les cinq prochaines années. Malin dans sa communication, comme on a pu le voir avec la réponse à livraison par drone d'Amazon avec une livraison par pigeon, Laurent de la Clergerie peut s'appuyer sur la puissance de la communauté fédérée autour du basketteur pour proposer ses produits.

Concurrencer Amazon

C'est une année chargée aussi côté sponsoring pour Tony Parker qui a quitté son partenaire emblématique Nike pour rejoindre le chinois Peak en janvier dernier. Le sportif est par ailleurs bien connu des enseignes et marques de grandes conso, puisque Carrefour, Quick, Kinder, InterSport, EA Sport, Powerade et Tissot s'associent d'une manière ou d'une autre à son image. De son côté, LDLC.com réalise un chiffre d’affaires de 207,8 millions d’euros, emploie 355 salariés, possède déjà 3 boutiques et compte 44.000 références. De quoi rivaliser avec Amazon, qui n’a lui pas d’autres ambassadeurs que ses propres clients

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message