Too Good To Go, l’appli qui aide les petits commerces à écouler leurs invendus alimentaires

|

Née au Danemark, l’application Too Good To Go met en relation les commerçants qui souhaitent revendre leurs invendus en fin de journée et les utilisateurs à la recherche de bonnes affaires. Une arme simple et plutôt efficace qui permet également de lutter contre le gaspillage alimentaire, récompensée dans cadre du Food Waste Challenge organisé par Carrefour. 

Appli Too Good To Go
Appli Too Good To Go© Too Good To Go

"Deviens un héros de l'anti-gaspi". C’est ainsi que l’application Too Good Too Go s’adresse à ses futurs utilisateurs. Alors que 90 millions de tonnes d’aliments sont jetées chaque année en Europe, la société a fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire son cheval de bataille. "En France, ce sont 10 millions de tonnes de gaspillage alimentaire qui sont enregistrées chaque année… alors qu’une personne sur neuf est mal nourrie, rappelle Lucie Basch, fondatrice de Too Good To Go France. Aujourd'hui, les technologies digitales nous permettent de trouver des solutions pour connecter les gens au bon endroit au bon moment", poursuit-elle. Née au Danemark, pays historiquement engagé en faveur de l’économie circulaire, l’application rencontre un franc succès dans les pays européens. En France, c'est donc Lucie, diplômée en supply chain et passée par Nestlé, qui adapte le concept en juin 2016, quelques mois après l'adoption de la loi sur le gaspillage alimentaire. "Cette loi va dans le bon sens et a vocation à s'étendre sur tous les commerces de bouches, analyse la jeune entrepreneuse. Cela n'a pas forcément l'impact attendu ou le passage à l'action voulu mais l'important pour l'instant est de faire bouger les mentalités et de prendre position contre le gaspillage alimentaire". 

Un paiement directement sur mobile

Le principe : mettre en relation les commerçants qui souhaitent revendre leurs invendus en fin de journée et les consommateurs intéressés. Cette sorte d’intermédiaire numérique, qui s’adresse notamment aux commerces de proximité, fonctionne sur le concept de "boîtes surprises". Après avoir téléchargé l’appli et activé la géolocalisation, le consommateur a connaissance des invendus proposés dans les commerces situés près de lui. Il peut dès lors commander sa boîte et procéder au paiement directement via l’application. L’heure de collecte étant précisée pour chaque commerce, les utilisateurs n’ont plus qu’à se rendre dans le point de vente choisi pour récupérer leurs commandes. La collecte s'effectue en fin de journée, 20 minutes à 1 heure avant la fermeture, fixée par le commerçant, ce qui permet de rester sur des produits invendus et non pas sur des promotions pendant la journée. L'utilisateur peut tout au long de la journée commander sa portion surprise car le commerçant approxime ses invendus qu'il peut modifier en fonction de ses ventes.

Le concept regroupe tous types de commerçants, que ce soit des boulangeries, des bars à jus ou à sushis, des buffets... et même des hôtels. "Too Good To Go concerne tous ceux qui se retrouvent face à cette problématique d'invendus alimentaires", résume la jeune femme. La plateforme est générée chaque jour par les commerces, et est également accessible depuis le site Internet afin de ne pas réduire l’accès aux possesseurs de smartphones.

Augmenter le trafic en magasin

Du côté des commerçants comme du côté des utilisateurs, l’appli est gratuite. La société se rémunère dès qu'il y a de la création de valeur, c'est-à-dire dès qu'un commerçant vend une portion en prenant une commission fixe. A la différence d’OptiMiam, autre application mobile qui lutte contre le gaspillage, Too Good To Go ne référence pas les produits et n’indique pas les réductions spécifiques décidées par les commerçants. "Les commerçants ne peuvent pas savoir dans la journée ce qu'ils auront comme invendus le soir", explique Lucie Basch. Le fonctionnement est donc plutôt simple pour le commerçant et les bénéfices sont multiples. Au-delà de la réduction du gaspillage et de la réduction des émissions de CO2, le professionnel écoule ses stocks, optimise son chiffre d’affaires et peut même augmenter le trafic en magasin. L’appli est également vecteur de notoriété pour le point de vente car elle touche une cible jeune et connectée.

Récompensée en octobre dans le cadre du Food Waste Challenge organisé par Carrefour, la société a reçu le deuxième prix (5 000 euros) ainsi qu'un accompagnement de l'enseigne. Présente à Paris, Bordeaux, Lille et Strasbourg, Too Good To Go a pour ambition d'être déployée sur tout le territoire français avec une intensité de commerçant d'environ 40 par ville moyenne et 100 par grande ville. L’appli revendique à date plus de 40 000 utilisateurs et 150 commerçants en France, et 650 000 utilisateurs et plus de 900 commerçants en Europe. Convaincue de l’importance de la dimension locale du concept, l’équipe originelle développe un réseau d’entreprises indépendantes, qui a en commun les services techniques de l’application. Elle est aujourd’hui présente en Allemagne, Royaume-Uni, Suisse, Danemark et Norvège.

2 commentaires

frel

27/10/2016 11h50 - frel

aucune offre dans département aucune dans la region.... null à moins d'habiter paris avec que 20 comercant dans d'ile de france ca craind

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

shours

15/11/2016 11h27 - shours

Ce n'est qu'un début, il faut être patient! C'est une très initiative à supporter

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message