Toshiba et Fujitsu dans le rouge

|

BRÈVESLes deux géants japonais de l'électronique et informatique, subissent la baisse de la demande d'ordinateurs. Forcés de se restructurer, ils accusent de très fortes pertes.

 

Toshiba et Fujitsu ont été frappés de plein fouet par la chute de la demande d'ordinateurs et semi-conducteurs et annoncent de très mauvais résultats au troisième trimestre de l'année comptable. Subissant également des coûts de restructurations élevés résultant de suppressions d'emplois massives et de la fermeture d'activités non productives.

            Toshiba, numéro un mondial des ordinateurs portables, a subi une perte nette de 84,9 milliards de yens (638 M USD, 737 M EUR), après un bénéfice net de 11,1 mds un an plus tôt. Ses ventes ont chuté de 12,9% à 1.210 mds, en raison d'une forte compétition sur les prix de l'électronique et des équipements de communication.

            Fujitsu a enregistré une perte nette en hausse de 56,1% sur un an à 106,1 milliards de yens sur des ventes en baisse de 12,4% à 1.060 mds. La firme estime que la situation ne va pas s'améliorer en dépit de signes de reprise de la consommation aux Etats-Unis. Du coup, Fujitsu prévoit une perte nette de 380 milliards de yens sur l'année au lieu de 310 mds attendus en octobre.

            Les restructurations en cours au sein des deux sociétés vont accentuer leurs mauvaises performances financières. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations