Tous les chemins mènent au Web

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le PC n'est plus le seul mode d'accès au Web. Du Web Phone au téléphone mobile, d'autres solutions sont proposées par les fabricants et les distributeurs.

Lancée il y a un an pour sortir les Français de leur cyber-scepticisme, la Fête de l'Internet semble, pour sa deuxième édition (du 19 au 21 mars), en passe de devenir un événement de grande ampleur. Il n'en devient que plus urgent de réaliser que l'équation « Internet égale PC » a ses limites. Selon l'étude menée par GFK en 1998, 77,5 % des foyers français ne possèdent pas d'ordinateur. Et près de 32 % déclarent « a priori ne jamais vouloir acheter un micro » !

Pour ne pas laisser ces réfractaires sur le bord du chemin, les solutions d'accès au réseau sont, heureusement, de plus en plus nombreuses. À commencer par ce lointain cousin de notre bon vieux Minitel qu'est le Web Phone. Ce téléphone à écran a pour premier avantage de faire transiter les appels par Internet, donc au tarif d'une communication locale.

Mais ses possibilités sont bien plus étendues, comme l'explique Philippe Barthelet, directeur de la division télécommunications de Samsung France : « Cet appareil permettra un accès plus facile à Internet, mais aussi une fonction de visioconférence via le Web et la possibilité d'accéder au commerce électronique grâce au lecteur de carte à puce intégré. »

Alcatel se tient prêt avec un modèle concurrent, actuellement en test chez France Telecom. D'autres fabricants comme Matra, Philips ou Siemens préparent des projets similaires. Seul problème : pour l'heure, aucun de ces appareils n'est disponible. Alcatel devrait être le premier, probablement en septembre.

Bien présents dans la distribution, les boîtiers permettant de naviguer sur son téléviseur constituent, eux, une alternative concrète au PC. Pour l'heure, deux modèles - la Net Box de CanalNet et la DomoTV de Com One - sont disponibles. Le consommateur achète un kit d'accès dans le point de vente, puis un boîtier facilement connectable, un clavier et une souris infrarouge lui sont expédiés. Originalité : tout ce matériel n'est pas vendu mais loué. Seule contrainte : contracter un abonnement d'un an minimum chez un fournisseur d'accès Internet.

Simple et facile à utiliser

Le principal avantage de ces boîtiers réside dans leur simplicité d'installation et d'utilisation. Ils permettent de naviguer sur le Web et d'envoyer des e-mails très simplement. Mais cette simplicité a son revers. Les fonctionnalités, comparées à celles d'un PC, se révèlent réduites. Pour Hervé Giaoui, directeur de CanalNet, l'objection, bien que valable, n'est pas d'actualité. « Notre produit n'est pas un produit informatique, explique-t-il. Nous sommes présents au rayon télé. Pour l'instant, notre cible prioritaire sont les 7 millions d'utilisateurs du Minitel appelés à devenir des internautes. Notre matériel évoluera avec leurs besoins. » Hélas, à ce jour, ces boîtiers n'ont pas rencontré en France un succès fulgurant.

Troisième solution : Internet sur le téléphone mobile. Le premier opérateur concerné sera SFR, qui commercialisera dès le 26 mars une offre baptisée « Les uns Les autres ». Soit un pack qui contiendra un téléphone Alcatel One Touch Pocket capable d'afficher des informations transitant par le Web. Bien entendu, il ne sera pas possible d'afficher sur un minuscule écran de GSM une page Internet telle que celles que l'on peut consulter sur un PC. En revanche, le nouveau service permettra de consulter son compte en banque, de réserver un billet de train ou d'avion. Et d'accéder à tous les sites que leurs propriétaires auront rendus compatibles au nouveau protocole d'accès.

On devine que les autres opérateurs ne laisseront pas longtemps à SFR le monopole de cette nouvelle offre. Dès le mois d'avril, France Télécom lancera en test une solution d'accès Internet sur téléphone Nokia 7110. Un téléphone doté d'un écran de grande taille et d'un navigateur Internet intégré.

Les moyens d'accès au Web ne manquent donc pas, et nous n'en sommes qu'aux balbutiements. Aujourd'hui, cependant, la voie d'accès « normale » au réseau des réseaux reste le bon « vieil » ordinateur équipé d'un modem. La situation évoluera certainement, mais les fabricants informatiques ne se laisseront pas phagocyter sans réagir. En témoignent les innombrables offres spéciales mises sur pied, avec ou sans la distribution, à l'occasion de la Fête de l'Internet.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1621

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA