Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Tous les plastiques deviennent fantastiques

|

Dossier Les acteurs poursuivent leurs efforts pour réduire le poids du PET à la source. Une stratégie qui atteindra bientôt ses limites. Elle est relayée par l'incorporation de PET recyclé et, demain, par des plastiques d'origine végétale.

Nous sensibilisons les jeunes adultes, nos principaux consommateurs, à l'importance du tri. Nous pensons avoir déjà touché 2,5 millions de personnes. ARNAUD ROLLAND, responsable RSE de Coca-Cola Entreprise
Nous sensibilisons les jeunes adultes, nos principaux consommateurs, à l'importance du tri. Nous pensons avoir déjà touché 2,5 millions de personnes. ARNAUD ROLLAND, responsable RSE de Coca-Cola Entreprise© DR

Le poids des bouteilles en PET n'arrête plus de fondre. Ainsi, en février dernier, la nouvelle bouteille d'Oasis 2 litres est passée de 57 à 42 grammes, soit une réduction de 26%. Un changement important qui a nécessité un investissement important dans l'usine de Donnery (Loiret), appartenant à l'Européenne d'Embouteillage, la filiale industrielle du groupe Orangina Schweppes. Depuis dix ans, la réduction du poids des emballages et la recherche de nouveaux plastiques sont parmi les axes prioritaires de tous les fabricants de boissons sans alcool, pour des raisons autant écologiques qu'économiques.

 

Plus légers et recyclés

Ainsi, Tropicana, la marque de jus de PepsiCo, a calculé qu'en allégeant sa bouteille de 1 litre de 1 5% - elle pèse maintenant 33 grammes -, elle avait économisé 145 tonnes de PET et évité ainsi d'émettre 640 tonnes de CO2 sur l'année 2010. Au passage, ces 145 tonnes de PET auraient coûté au bas mot 145 000 €. Tropicana ne s'est pas arrêtée à la seule réduction du poids, la marque intègre aussi du Pet recyclé (R-PET). « Nous utilisons le R-PET jusqu'à 50% pour les produits de nos marques Tropicana et Lipton, et à hauteur de 25% sur Pepsi », précise Jean-Raphaël Hétier, directeur commercial GMS et du développement durable de PepsiCo France. C'est notre responsabilité d'industriel de réduire à la fois le poids de l'emballage et d'intégrer du R-PET. Cependant, nous devrons nous arrêter quand l'emballage, trop mince, ne jouera plus son rôle de protection du contenu. » De son côté, le fabricant de MDD, Refresco, en intègre à hauteur de 50% depuis 2010. « Nous avons été parmi les premiers, en 2006, à utiliser du R-PET, se rappelle Vincent Delozière, directeur général de Refresco France. C'était à hauteur de 25%. Depuis 2010, nous sommes à 50%. »

 

Rare et onéreux

Las, le R-PET est un matériau rare. « Depuis 2011, la totalité des bouteilles d'Orangina en intègrent un taux qui varie entre 25 et 50%, selon la disponibilité de ce matériau recyclé qui est plus cher que le PET vierge », explique Élodie Delplace. « Le manque de R-PET est criant, assure Manuel Machado, directeur d'Antartic, le site de boissons sans alcool du Groupement des Mousquetaires. Nous réfléchissons d'ailleurs à un moyen de collecter les bouteilles vides directement sur les points de vente. Outre le fait d'améliorer le taux de recyclage du PET, cela montrerait aux consommateurs qu'Intermarché est très engagé sur la voie du développement durable. »

À ce jour, en France, le taux de recyclage est de 51%. « Un pourcentage à améliorer », se disent les acteurs des boissons qui participent activement à l'incitation au tri. « L'enjeu principal est d'encourager le tri à domicile, estime Arnaud Rolland, responsable RSE de Coca-Cola Entreprise. Depuis trois ans, nous participons à des événements musicaux et sportifs lors desquels nous sensibilisons les jeunes adultes, nos principaux consommateurs, à l'importance du tri. Nous leur proposons de rapporter leurs bouteilles en échange de petits cadeaux fabriqués en R-PET. Nous pensons avoir déjà touché 2,5 millions de personnes. »

La réduction de poids et le PET recyclé sont les solutions durables d'aujourd'hui. Les fabricants préparent aussi activement la solution de demain : le PET d'origine végétale. Dès mars 2011, Volvic, marque d'eau de Danone Eaux France, a lancé sa bouteille intégrant 20% d'un PET issu de mélasse de canne à sucre. Une innovation très soutenue médiatiquement.

 

Des pistes bien engagées

Chez Coca-Cola, on a été plus discret : « En 2009, The Coca-Cola Company a lancé le projet Plant Bottle, rappelle Arnaud Rolland. La première étape de ce projet a conduit, l'an dernier, tous les pays européens à inclure 22,5% de plastique d'origine végétale (issu de canne à sucre) dans nos bouteilles de 50 cl. La seconde étape, celle qui consiste à développer une bouteille 100% d'origine végétale, en est encore au stade de la recherche. Elle devrait voir le jour d'ici cinq à dix ans. » Un délai qui devrait être identique chez PepsiCo. « Depuis notre siège, PepsiCo a communiqué sur son intention de développer une bouteille 100% d'origine végétale, issue de nos déchets comme les pelures d'oranges ou de pommes de terre [pour les chips Lay's, NDLR], poursuit Jean-Raphaël Hétier. PepsiCo est une entreprise très consciente de l'impact des emballages. Mais, compte tenu de nos volumes, nous ne prendrons la décision de lancer cet emballage que lorsque nous serons vraiment sûrs de nous. » Alors, la bouteille en PET sera totalement durable.

PET RECYCLÉ

  • Le + Certains acteurs, comme Refresco, vont jusqu'à inclure 50 % de R-PET dans leurs bouteilles.
  • Le - La filière de recyclage du PET est récente. Il n'existe que trois usines en France, dont l'une appartient à Roxane (groupe Alma). Du coup, le R-PET est un matériau rare et onéreux.

 

310 000

tonnes de PET utilisées en 2010 pour les bouteilles et flacons

38%

des emballages des boissons sont en PET en France

Source : Sidel/Valorplast/Elipso

 

RÉDUCTION DU POIDS DE PET

  • Le + D'énormes efforts ont été faits.
  • Le - La réduction du poids de l'emballage a presque atteint ses limites. Difficile d'aller plus loin sans risquer de dégrader le contenu.

 

LE PET D'ORIGINE VÉGÉTALE

  • Le + Une solution pérenne, car ce matériau est issu de cultures renouvelables, comme celle de la canne à sucre.
  • Le - Il faudra encore attendre quelques années avant de pouvoir produire une bouteille 100 % d'origine végétale laquelle en est au stade de la recherche.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message