Marchés

Tous les rayons sont dans le vert, sauf la crémerie

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Ce qu’il faut retenir

  • L’effet météo a eu un impact positif en général pour les PGC et pour les catégories météosensibles, en particulier comme les glaces et les BRSA.
  • Le frais non laitier ressort une nouvelle fois comme le rayon le plus dynamique.
  • À l’inverse, la crèmerie et – fait nouveau – l’hygiène-beauté ont davantage souffert.

Données en cumul annuel mobile arrêté au 27 décembre 2015 Source : Nielsen

 

«Il y a globalement une tendance à consommer moins mais mieux, qui influe sur la dynamique des différents rayons. Le frais non laitier, porté notamment par le traiteur, continue ainsi d’avoir le vent en poupe, et contribue à hauteur de plus de 40% à la croissance en valeur, et ce avec une influence quasi nulle de la promo. Les marchés de la crémerie pèsent sur la faible croissance des volumes. Le lait ou les yaourts, en particulier, sont touchés. De même, certaines catégories sucrées semblent moins profiter de la croissance en volume que les dernières années. Enfin, les Français semblent un peu délaisser les catégories qui participent au fait-maison pour privilégier les catégories de praticité comme le snacking.»

Loïc Danel Compte clé chez Nielsen France

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA