Tout ce que vous devez savoir sur le lancement de Finley (Coca-Cola)

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Plan de lancement dans les magasins, dans les drives - c'est une première dans l'univers de la grande consommation  de lancer une nouveauté directement dans ce canal -, photo du secteur.... Les équipes de Coca-Cola préparent un lancement en grande pompe pour Finley. Normal car « Finley, c’est notre lancement le plus ambitieux depuis celui de Coca Zero, en 2007 », assurent Ilan Ouanounou, vice-président en charge des ventes et du marketing chez Coca-Cola Entreprise et Céline Bouvier, la nouvelle directrice marketing de Coca-Cola France. L’ambition du leader des soft drinks avec Finley : faire croître la catégorie des boissons pétillantes aux fruits, jusqu’ici le terrain de jeu d’Orangina Schweppes.

La gamme complète de Finley
La gamme complète de Finley

Finley, c’est quoi ?

Une marque très ancienne du portefeuille de The Coca-Cola Company. Un tonic vendu dans quelques pays mais qui avait disparu des étagères des magasins français depuis fort longtemps. Coca-Cola France le réactive cette année avec un tonic mais surtout trois recettes totalement nouvelles : orange et cranberry, pamplemousse et orange sanguine, citron et fleur de sureau. Avec, pour chaque recette fruitée, « une touche qui la rend élaborée », précise Céline Bouvier.

Côté recette, Finley contient du tonic, du jus de fruits, des arômes naturels, pas de conservateur, du sucre et de la stévia. Cela pour une boisson basse calories : 4,6 grammes pour 100 millilitres. Deux ans ont été nécessaires à l’élaboration des recettes. C’est le co-packer Refresco qui, aux Pays-Bas et en France, se chargera de la fabrication et de l’embouteillage en aseptique de Finley.

A noter que Coca-Cola France avait le choix entre Finley et Kinley, deux marques jumelles de son portefeuille. Finley a été retenu pour que sa consonance – Le « F » de Finley - s’accorde bien avec le côté « fines bulles » de cette nouveauté.

 

A quels prix ?

« Cœur de marché. Ni discount, ni premium », selon Ilan Ouanounou. Les bouteilles 1,5 litre seront à un prix public conseillé d’environ 1,65 euros. Le pack de 6 canettes de 250 ml, à 2,93 euros.

 

La canette Finley contient 250 ml. Elle est tout en hauteur pour gagner en élégance.

 

Pour quelle cible ?

Finley est une boisson pour adultes, plus précisément les 25-49 ans. Car, 61% de la population française a plus de 30 ans. Et, seulement 10% des adultes consomment des BRSA. « Les adultes veulent plus de subtilité, plus de raffinement, explique Céline Bouvier. Et puis, l’amertume d'un tonic ne s’apprécie qu’après que l’on a consommé du café, ce qui arrive en général à l'âge adulte ».

 

Les parts de marché des boissons aux fruits gazeuses

Cette catégorie des soft drinks pèse 20% des volumes des soft drinks, soit 386 millions de litres. Coca-Cola est présent sur ce marché avec une seule marque, Fanta, une boisson qui cible les enfants et adolescents tandis que Finley s’adressera plutôt aux adultes, comme Schweppes.

 

MDD : 27,6%

Orangina (Orangina Schweppes) : 24,7%

Schweppes (Orangina Schweppes) : 21,8%

Fanta (Coca-Cola) : 16,19%

Taillefine Fizz (Danone) : 3,7%

Autres dont Lorina : 6%

 

Source : Nielsen, CAM P13 2013, d’après fabricants

 

Un plan de lancement d'envergure pour faire rapidement connaitre Finley

Un million d’échantillons, une campagne de pub à la télévision dès mai prochain, une autre en affichage. Tout est prêt pour faire grimper en flèche la notoriété de cette marque pour l’heure quasi inconnue des Français.

Là où Schweppes, une marque historique bien installée, vise le monde de la nuit, du cinéma, du luxe et du show bizz (via son égérie Uma Thurman), Finley se veut une marque cœur de marché. En un mot : plus populaire. Alors, sa notoriété, outre les canaux classiques, se fera là où les Français font leurs courses. En magasins, la force de vente de CCE mettra en avant Finley et ses box noirs – la couleur de l’étiquette – hors du rayon des soft drinks. « Sur le trajet des shoppers », précise Ilan Ouanounou.

 

Et un lancement simultanément en magasin et dans les drives

« Le drive, c’est 4% des ventes des PGC et plus encore pour les soft-drinks », poursuit Ilan Ouanounou. Alors, Finley bénéficiera d’un plan de lancement « spécial drive ». Au menu : bannières publicitaires sur les sites des distributeurs et pages web dédiées à Finley sur ces mêmes sites. De plus, la nouvelle marque disposera d’un site dédié sur lequel les consommateurs pourront télécharger des coupons de réduction. Ce site renverra également vers les sites drive des distributeurs. C’est une première dans l’univers de la grande consommation !

1 commentaire

Rodrigues

20/05/2016 22h44 - Rodrigues

J'ai découvert et apprécié finley dans le sud de la France, avenue 83 à Toulon. Mais je réside à côté de Coutances en Normandie, Leclerc, carrefour contact ne propose pas Finley, pouvez vous l'indiquer ou je peux en trouver. Merci

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA