Toy ' R ' Us reprend son développement en France

|

Le siège américain insuffle 60 millions d'euros dans sa filiale française. De quoi financer une nouvelle phase d'expansion de l'enseigne.

Alors que le géant du jouet traverse une grave crise outre-Atlantique, Toys ' R ' Us France procède à une augmentation de capital de 60 millions d'euros, souscrite par sa maison mère. Malgré ses difficultés, cette dernière disposerait en effet de 1,1 milliard de liquidités. « Il s'agit d'une marque de confiance de la part du groupe, qui va nous permettre de financer notre expansion sur le territoire français, un marché clé pour Toys ' R ' Us », commente Antonio Urcelay, président Europe continentale. Ces derniers temps, on avait plutôt pris l'habitude de voir évoquer l'enseigne à la rubrique des mauvaises nouvelles (LSA n° 1870). « L'augmentation de capital, consentie à la filiale française, tombe à pic pour rassurer ses partenaires, estime un analyste financier. C'est la preuve que, si la maison mère décide de se séparer de sa branche jouets et de ne garder que sa chaîne Babies ' R ' Us, comme cela semble largement envisageable, elle continue d'investir à l'international où la concurrence est moins acharnée. » En attendant une vente en bloc ou par appartement des filiales internationales ?

Maillage en province

Refusant d'apporter le moindre commentaire sur les tribulations de sa maison mère, Antonio Urcelay se concentre sur le marché français où « Toys ' R ' Us est à nouveau leader », souligne-t-il. La chaîne compte reprendre le développement. Ainsi, après une seule ouverture de magasin en 2002 et l'an dernier, l'enseigne prévoit d'ouvrir neuf points de vente d'ici à 2007. Le maillage concernera la province, en priorité la Bretagne et l'est de la France. Avec treize magasins, la région parisienne, elle, est considérée comme saturée. Cette expansion s'inscrit dans le cadre d'un développement de l'enseigne en Europe. « Nous récoltons les fruits de la stratégie déployée ces dernières années dans les achats, où nous avons commencé à instaurer une coordination européenne », explique Antonio Urcelay. Dans un contexte économique morose, le groupe mise davantage sur l'amélioration de ses résultats, grâce à l'optimisation de ses coûts plutôt que sur une croissance forte de ses ventes. Ainsi, en 2004, alors que le marché du jouet recule de 2 % au premier semestre, Toys ' R ' Us France table sur une croissance d'environ 4 % de son chiffre d'affaires, mais sur un résultat d'exploitation en hausse de 16 %. Moyennant quoi, si le rythme se maintient, en 2011, la Francecomptera 58 points de vente. L'enseigne, qui a déjà échoué lors d'une première phase d'expansion, est attendue au tournant !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1876

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous