Traçabilité alimentaire : Carrefour rejoint IBM Food Trust

|

Carrefour rejoint la plate-forme collaborative IBM Food Trust qui fédère plusieurs industriels et distributeurs américains afin de mettre en place un standard mondial de traçabilité alimentaire grâce à la blockchain.

Carrefour a commencé à déployer la blockchain dans la filière poulet. Le distributeur s'associe maintenant à la plate-forme collaborative IBM Food Trust aux côtés de Wal-mart ou Dole par exemple.
Carrefour a commencé à déployer la blockchain dans la filière poulet. Le distributeur s'associe maintenant à la plate-forme collaborative IBM Food Trust aux côtés de Wal-mart ou Dole par exemple.© Carrefour

Après avoir lancé « la blockchain du poulet », Carrefour continue d’étendre ses projets avec cette technologie et vient de signer pour rejoindre le projet de construction de la plateforme IBM Food Trust. L’objectif consiste à aboutir à un standard mondial de traçabilité alimentaire entre tous les maillons de la chaine depuis le producteur jusqu’aux canaux de vente grâce à la blockchain. Pour rappel, cette technologie facilite l’enregistrement des événements liés à la chaîne d’approvisionnement, de transformation, de conditionnement et de distribution des produits.

Chez Carrefour, ce partenariat s’inscrit dans la démarche Act for food. “Etre un membre fondateur de la plateforme IBM Food Trust est une opportunité majeure pour Carrefour d’accélérer et d’étendre l’utilisation de la Blockchain à nos produits afin d’assurer à nos clients une traçabilité sûre et fiable de ceux-ci, commente Laurent Vallée, secrétaire général du Groupe Carrefour. Cela marque une nouvelle étape dans le déploiement de Act For Food, notre programme mondial d’actions concrètes en faveur de la transition alimentaire pour tous ».

Pourquoi un standard mondial ?

Les enjeux de cette plate-forme collaborative entre industriels et distributeurs portent sur le partage de l’information de traçabilité sur l’origine et la qualité des produits, et aussi sur la composition nutritionnelle des produits et potentiellement la présence d’allergènes et de substances controversées.

La création d’une chaîne permet de gagner du temps en cas de rappels produits, en cas de défaut sanitaire ou de non-respect d’un cahier des charges ou d’un label. Une faille est identifier en quelques minutes avec la blockchain contre des heures voire des jours avec le système actuel qui repose essentiellement sur du papier.

"Les consommateurs réclament davantage de transparence sur les produits qu'ils consomment, déclare Cosme de Moucheron, Managing Director en charge du groupe Carrefour pour IBM. C’est pourquoi les membres de l'écosystème IBM Food Trust co-construisent une nouvelle solution permettant à tous les acteurs de la chaîne logistique de garantir la traçabilité et la qualité des produits. Nous sommes ravis que Carrefour rejoigne le groupe des membres fondateurs de cette initiative pour participer activement à son développement en Europe et dans le monde".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message