Transport routier : la FNTR veut retarder l'extension de l'accord salarial

|

La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) indique qu'elle « s'opposera à l'extension » de l'accord sur la hausse des salaires (+3,6% en moyenne) signé par une autre fédération patronale (TLF), et qui est rejeté par 90% de ses adhérents, selon une enquête interne publiée ce jeudi. L'enquête a été réalisée auprès de plus de 1000 de ses adhérents du 15 au 17 décembre. « Nous ne pourrons pas empêcher, à terme, l’application de cet accord, explique à LSA un porte-parole de la FNTR, qui représente 12 500 entreprises. Mais, dans la continuité de nos prises de position et pour relayer la volonté de nos entreprises, nous allons tout mettre en œuvre pour retarder l’extension de cet accord. » Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, avait annoncé que l'accord s'appliquerait début 2010 à toute la profession. Pour cela, l’avis d’extension devrait être publié prochainement au Journal Officiel, puis faire l’objet d’un avis favorable de la sous commission des conventions collectives, émanation du ministère du travail. C’est là que la FNTR compte agir. « Si deux organisations interprofessionnelles font alors valoir leur opposition à cette extension, suite à l’avis de la commission, cela oblige les pouvoirs publics à la réunir à nouveau. Or, la procédure est lourde, ce qui retardera d’autant l’extension », confie le porte-parole de la FNTR.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter